fbpx

Connaissez-vous l’incroyable histoire derrière le vol du tableau le plus connu au monde au musée du Louvre ?

Musée du Louvre © Adobe Stock
Par Alexandre M

Autrefois palais de résidence des rois de France et aujourd’hui musée accueillant parmi les plus belles collections du monde, le Louvre fait partie de ces monuments parisiens à l’histoire incroyable. Véritable musée universel, le Louvre abrite neuf départements consacrés aux antiquités égyptiennes, orientales et Antiquités grecques, ou encore des collections plus modernes comme les départements des Peintures et des Sculptures, les Objets d’arts, les Arts graphiques, le département des Arts de l’Islam ou le plus récent département des Arts de Byzance et des Chrétientés en Orient. Au total, ce sont près de 33 000 œuvres qui sont exposées, dont des chefs-d’œuvre mondialement connus et reconnus comme la Victoire de Samothrace, le Scribe accroupi, les Taureaux ailés de Khorsabad, les Esclaves de Michel-Ange ou encore les appartements Napoléon III.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Le jour où le Louvre s’est réveillé sans son plus célèbre tableau

Rien d’étonnant à ce que le musée continue d’attirer en masse les plus curieux, comme le prouvent les 7,6 millions de visiteurs qui se sont encore pressés dans les différents départements sur l’année 2022. Mais si le musée du Louvre continue d’attirer autant, c’est aussi pour sa plus belle pièce, celle que l’on nomme souvent comme “le tableau le plus connu au monde” : la Joconde de Léonard de Vinci. Fascinante pour les techniques de peinture encore étudiée aujourd’hui ou pour sa capacité à suivre du regard les visiteurs, la Joconde est une œuvre indissociable du musée. À tel point que l’on pourrait se demander ce qu’il arriverait si le tableau n’était un jour plus ici ? Une réalité inconcevable pour beaucoup… mais qui s’est déjà produite. Nous sommes le 22 août 1911 lorsque Louis Béroud, peintre habitué du musée, vient ce jour-là réaliser une copie du tableau alors exposé dans le Salon carré. Mais sa stupeur est immense lorsqu’il tombe nez à nez avec un grand vide à l’emplacement habituel de la Joconde. Le musée est retourné dans tous les sens, les employés sont questionnés et les archives passées au peigne fin… en vain. Seuls le cadre et la vitre sont retrouvés, mais aucune trace de la très célèbre toile de Léonard de Vinci.

Un tableau qui ne cesse de fasciner © Getty Images
Un tableau qui ne cesse de fasciner © Getty Images

Picasso et Apollinaire suspects dans cette affaire d’État

Sans surprise, le vol provoque un véritable séisme, tant la popularité de la Joconde est déjà très forte à l’époque. L’enquête mobilise une soixantaine d’agents et même le directeur du musée, Théophile Homolle, démissionne. Devenue une affaire d’État, on étudie la piste d’un espion du Kaiser Guillaume II, dans un contexte international tendu, et même Guillaume Apollinaire et Pablo Picasso. Le poète et écrivain est même emprisonné quelques jours à la Santé, car son ancien secrétaire Guy Piéret a dérobé trois statuettes au Louvre en 1907 et 1911 et vient d’en envoyer une au quotidien Paris Journal, avant de prétendre avoir volé aussi la Joconde et de réclamer une rançon de 150000 francs… Quant à Picasso, il est soupçonné de complicité pour lui avoir racheté deux statuettes. Dans le même temps, la Société des amis du Louvre offre une récompense de 25 000 francs pour le retour du tableau, tandis que la revue L’Illustration en offre 40 000 à toute personne le rapportant dans ses locaux. Des offres alléchantes mais sans succès, car la Joconde est toujours portée disparue et l’on imagine déjà le tableau bien loin de la France.

inscription

Un geste fou réalisé par amour pour sa patrie

Mais le plus fou, c’est que la Joconde est en fait cachée… à Paris ! L’auteur du vol le plus incroyable est en fait Vincenzo Peruggia, un vitrier italien qui a travaillé par le passé au Louvre. C’est en profitant de la fermeture du musée qu’il avait réussi le 21 août 1911 à subtiliser le tableau et à la cacher sous sa blouse en quittant les lieux. Interrogé par la police lors de la découverte du vol, il avait réussi à détourner leur attention avec un alibi crédible. Pendant deux ans, le chef d’œuvre de Léonard de Vinci reste caché sous son lit, comme si de rien n’était. Mais le voleur commet une erreur en 1913, en tentant de le revendre à un antiquaire florentin, Alfredo Geri. Accompagné de M.Poggi, directeur du musée des Offices, ces derniers constatent l’authenticité du tableau et alertent la police, qui arrête Peruggia à son hôtel. Lors de son procès, le vitrier déclare avoir agi par intérêt patriotique, pour rendre le tableau à l’Italie. Malgré l’importance du bien, il n’écope que d’un an de prison et sa peine sera même réduite à sept mois. Quant à la Joconde, elle est restituée au Louvre le 4 janvier 1914. Grâce à une surveillance toujours plus renforcée, le chef d’œuvre de Léonard de Vinci continue de scruter avec malice les millions de visiteurs qui viennent l’admirer…

La Joconde fait son retour au Louvre en 1914 sous bonne garde © Roger-Viollet / Getty Images
La Joconde fait son retour au Louvre en 1914 sous bonne garde © Roger-Viollet / Getty Images

 

À lire également : Avez-vous remarqué les 72 noms écrits en lettres d’or sur la Tour Eiffel et savez-vous de qui il s’agit ?

Image à la une : Musée du Louvre © Adobe Stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire