fbpx

Connaissez-vous l'histoire de l'immeuble le plus plat de Paris ?

L'immeuble coupé en deux du 27 rue Francoeur dans le 18e
Par clementine

Flâner dans les rues de Paris, c’est s’aventurer dans un monde où chaque coin de rue révèle des histoires insolites et des curiosités architecturales. L’une de ces énigmes se trouve au cœur du 18e arrondissement, au croisement de la rue des Saules et de la rue Francoeur, où un immeuble semble avoir été coupé en deux, déclenchant l’imaginaire des passants et suscitant des théories abondantes quant à son origine énigmatique. C’est ce curieux immeuble que nous avons choisi de vous présenter cette semaine avec Zefir ! Suivez-nous pour découvrir ces trésors architecturaux inattendus, on vous raconte tout !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Cet intrigant édifice se dresse aux côtés du petit théâtre Le Funambule, dans un coin discret de Montmartre. Là, une façade élégante s’élève, dévoilant une architecture typiquement haussmannienne, complète avec ses moulures délicates et ses balcons ornés. Pourtant, un regard de côté laisse apparaître une singularité troublante : l’immeuble semble s’arrêter brusquement, comme s’il avait été coupé, laissant place à une vue déconcertante sur les pierres d’attente à nu.

Des immeubles coupés en 2 pour créer des boulevards ou laisser passer le métro

L’explication d’une bonne partie des immeubles plats que compte Paris remonte aux transformations radicales qui ont façonné la ville au XIXe siècle, sous la houlette du baron Haussmann. Durant ces grands travaux, de nombreux bâtiments anciens ont été jugés obsolètes et insalubres, conduisant à leur démolition. Toutefois, afin de préserver le patrimoine visuel de la ville, de nombreuses façades ont été conservées, classées monuments historiques. Certains immeubles ont également été mis à mal par la construction des voies ferrées de train ou du métro. Aussi, la plupart des immeubles plats ne le sont pas tant et c’est surtout les angles de vue et les contrastes avec les bâtisses voisines qui soulignent leur originalité.

inscription

Ce qui distingue l’immeuble du 27 rue Francoeur est l’absence apparente de cette démarche de préservation. Il semble que l’édifice voisin ait été détruit, laissant derrière lui ce vide étonnant et révélant les pierres d’attente, témoins silencieux de l’histoire tourmentée de Montmartre. Cette énigme architecturale, bien qu’amusante à observer, soulève des questions sur la praticité de la vie dans un immeuble si étroit…

À chaque coin de rue, Paris cache des histoires fascinantes et des mystères intrigants, rappelant aux visiteurs que derrière chaque façade se cachent des récits insoupçonnés, invitant chacun à percer les secrets de la ville lumière.

À propos de Zefir :

Saviez-vous qu’à Paris il y a plus d’agences immobilières que de boulangeries ?
Pour que vous ne preniez plus le risque de pousser la mauvaise porte, Zefir a créé le premier service de vente immobilière multi-agents.
Curieux de savoir à combien s’évalue votre appartement parisien ? Vous pouvez dès à présent faire une estimation en quelques clics sur Zefir.

Oubliez alors les Zigzag de la vente traditionnelle, et embarquez pour une vente directe vers votre acheteur !

27 rue Francoeur, 75018

Image à la une : Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris



Visite Guidée

Le Paris des francs-maçons

Je m'inscris

News populaire