fbpx

59% des Parisiens souhaitent interdire les véhicules thermiques devant les écoles

paris-voiture-location-toosla-paris-zigzag
Par Camille Beau

A Paris, il semble y avoir une réelle prise de conscience sur les questions de pollution, et les répercussions sur la santé. C’est en tout cas ce que révèle le sondage YouGov pour la coalition d’ONG Clean Cities Campaign. Il indique, entre autre, que 59 % des Parisiens et Parisiennes souhaiteraient que les rues qui passent devant les écoles et les crèches soient fermées aux véhicules thermiques.

Les véhicules thermiques, bientôt bannis devant les écoles ?

Anne Hidalgo, qui porte les questions écologiques au sommet de ses priorités n’a pas été élue pour rien à Paris. Mais ses mesures ne semblent pas satisfaire complètement nos concitoyens. Si l’on en croit le sondage YouGov, 67% des Parisiens souhaitent que leurs élus en fassent plus pour protéger les enfants et citoyens de la pollution de l’air. En effet, 55% des sondés veulent davantage de politiques publiques contre les véhicules polluants, de mesures en faveur des déplacements à pieds (62%), des transports publics (60%) et du vélo (55%). Pour 77% des personnes interrogées, il serait bon d’avoir davantage d’espaces verts et de végétation dans la ville. Des chiffres qui montrent une réelle envie de changement dans l’esprit des Parisiens.

Cependant, les Parisiens ne sont pas encore prêt à tirer définitivement un trait sur les véhicules polluants. Seulement 47% d’entre eux souhaitent les interdire. Rappelons pourtant qu’en France, près de 40.000 décès sont liés chaque année à une trop forte exposition aux particules fines et à la pollution de l’air, selon une étude de Santé publique France. Après la prise de conscience, les mesures drastiques ?

A lire également :
Le niveau de pollution dans l’air du métro et du RER serait jusqu’à 8 fois plus élevé qu’à l’extérieur

 

 

 



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire