running-limitation-30-paris-zigzag

Mesure phare du deuxième mandat d’Anne Hidalgo, la limitation de vitesse est désormais fixée à 30 km/h dans l’ensemble de la capitale hormis le périphérique et quelques autres voies. Si la nouvelle règle énerve ou rassure, une chose est certaine : elle a en tout cas fait parler d’elle. Certains Parisiens ne manquant pas d’humour ont en profité de la situation pour faire le buzz : des joggers se sont amusés à déclencher les radars de la ville en courant !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DISTANCE (@distanceathletics)

David Belliard, adjoint aux transports à la mairie, annonçait en juillet dernier le passage de 50 à 30 km/h de l’autorisation de vitesse maximale à Paris sur Twitter : “Chose promise chose due. Pour la sécurité des piétons et des cyclistes, pour diminuer le bruit lié à la circulation automobile, le 30 août, Paris passe à 30“. Dès le mois de septembre, une fois la mesure en vigueur, des coureurs se sont volontairement fait flasher au dessus de la limite afin de déclencher les radars sans être véhiculés.

Derrière le buzz, un coup de pub bien rodé

En réalité, cette petite blague n’est autre qu’un coup de publicité orchestré par l’agence BETC pour le compte du concept store Distance, spécialisé dans la course à pied. Les acteurs choisis pour réaliser cette prouesse ont été choisis soigneusement car atteindre plus de 30 km/h en pointe de vitesse n’est pas donné à n’importe quel jogger du dimanche. Ce sont les athlètes Léna Kandissounon, championne de France du 800 m et Quentin Malriq, champion de France espoir du 1500 m qui, sous l’œil de la caméra, ont investi les rues de Paris la nuit en tant “qu’Outlaw Runners“, comprenez en tant que “coureurs hors-la-loi” pour réaliser une vidéo virale.

Crédit photo de une : @distanceathletics

A lire également :
Incident voyageur sur la ligne 8 : une petite fille est née ce week-end

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités