Anne Hidalgo revoit ses plans de “forêts urbaines” dans Paris

foret-urbaine-paris-zigzag

En juin dernier, la Mairie de Paris nous annonçait son souhait de créer des “forêts urbaines” dans Paris. Ce projet concernait quatre sites emblématiques de la capitale : le parvis de l’Hôtel de Ville, la gare de Lyon, l’Opéra Garnier et les Berges de Seine. Quatre mois plus tard, la Ville de Paris revient sur ses déclarations et évoque les difficultés qui l’ont amené à remplacer deux sites originels par trois nouveaux, plus aptes à accueillir des plantations d’arbres.

Les sites concernés ont changé

Sur les 4 sites initialement choisis par la Ville de Paris pour planter massivement des arbres, deux sites ont donc été abandonnés : les “forêts urbaines” devant l’Opéra Garnier et sur les Berges de Seine ne verront jamais le jour. À la place, trois nouveaux sites présentant moins de difficultés techniques verront fleurir le projet : place de la Bourse, place de Catalogne et rue Curial.

foret-gare-lyon-paris-zigzag
La forêt urbaine devant la Gare de Lyon

Des difficultés techniques de réalisation

C’est l’adjoint d’Anne Hidalgo, chargé de la végétalisation de l’espace public et des espaces verts, Christophe Najdovski, qui a détaillé ce changement de plan au Parisien mercredi dernier. Selon lui, les nombreux réseaux souterrains ne permettent pas de planter autant d’arbres devant l’Opéra. Même problème du côté des Berges de Seine, ajouté à un manque de profondeur. Quant aux deux sites originels restant, ce ne sera pas non plus une mince affaire : « cela nécessite de remplacer les premiers niveaux de parkings souterrains par de la terre et de renforcer les structures qui le soutiennent », précise Christophe Najdovski.

À lire également : Le jardin des Tuileries s’offre une seconde jeunesse !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités