Des clitoris géants décorent une mairie de Paris !

Curieux, curieuses, vous n’avez plus que quelques heures pour aller découvrir ces œuvres d’art ! Deux sculptures de clitoris géantes ont été installées à la mairie du 18e arrondissement pour mieux faire connaître l’organe sexuel féminin.  

Deux clitoris géants à découvrir jusqu’à demain ! 

Dans le hall de la mairie du 18e arrondissement, certains se questionnent sur ces “drôles” de sculptures. Une Tour Eiffel moderne ? Un personnage de cartoon ? Rien de tout cela ! Et là est tout l’enjeu de cette mini-exposition créée par l’artiste Karine Branger. La plasticienne a réalisé deux clitoris géants, cet organe sexuel féminin encore bien méconnu. “[…] Dans le meilleur des cas, beaucoup de gens ne connaissent que sa partie externe” explique Karine Branger à nos confrères du Parisien. Installées depuis le 8 mars à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, ces sculptures ont donc d’abord un rôle éducatif pour ceux et celles qui les découvrent. L’objectif est également de souligner le manque de représentation de cet organe.  Pour rappel, en 2017, seul un manuel de SVT sur huit représentait correctement et complètement le clitoris… quand il était représenté. Sa structure globale n’est réellement connue que depuis les années 2000, notamment grâce aux travaux de la gynécologue Odile Buisson.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karine Branger (@karinebranger)

L’installation porte également le nom évocateur de “Trophy”. L’artiste explique son choix sur sa page Instagram : “La démarche artistique consiste à utiliser l’un des symboles de pouvoir patriarcaux (le trophée et la symbolique du chasseur associée, celle d’une toute-puissance d’un être sur l’autre, le premier ayant droit de vie ou de mort sur l’autre…) pour restituer aux femmes le pouvoir qui devrait être le leur.” 

Ces deux clitoris géants d’1m50 chacun sont à découvrir dans le hall de la mairie du 18e arrondissement jusqu’au 24 mars 2022

Mairie du 18e
1 place Jules Joffrin

Crédit photo de Une : Karine Branger via Instagram

À lire également : A Paris, de plus en plus de street-artistes rendent hommage à l’Ukraine

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités