Les terrasses éphémères mises en place à la sortie du premier confinement, et toujours exploitées gratuitement jusqu’au 30 septembre 2021, vont devenir pérennes. C’est ce qu’a annoncé Franck Delvaux, le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Paris-Île-de-France (UMIH) sur France Info dimanche dernier. Les bars et restaurants vont pouvoir y accueillir des clients chaque été, à une condition : il devront payer une redevance à la Mairie de Paris.

Un art de vivre qui se pérennise 

Depuis plus d’un an et au sortir du premier confinement, les extensions de terrasses de cafés, bars et restaurants ont fleuri un peu partout dans Paris. Cet été encore, ces terrasses éphémères vont pouvoir accueillir des clients, sans frais supplémentaire pour les établissements parisiens. Mais ce qui devait être une installation temporaire afin de rebondir après des mois de fermeture va se pérenniser l’année prochaine et au-delà. Du 15 mars au 15 octobre, les extensions de terrasses pourront accueillir des clients chaque été. Cette décision fait suite à de longs mois de négociations entre l’UMIH, la Mairie de Paris et les associations de riverains.

Si l’exonération des droits des terrasses est valable jusqu’au 30 septembre, les extensions qui deviendront pérennes devront payer une redevance à la Mairie de Paris et fermer à 22 heures. Franck Delvaux précise néanmoins que les tarifs ne seront pas les mêmes : “le restaurateur aura plusieurs options. Il pourra peut-être y avoir une terrasse qui sera sur les places de stationnement, mais aussi ce qu’on peut appeler une contre-terrasse, entre deux arbres. Il va pouvoir aussi mettre des tables à côté de lui. Si par exemple, c’est un coiffeur qui ferme à 19 heures, si le coiffeur est d’accord, il pourra mettre quelques tables devant.” On peut compter sur les Parisiens pour les occuper !

A lire également :
C’est officiel, le Centre Pompidou s’installe près de New York !

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités