fbpx

Menacé de transformation, un monastère est sur le point d'être sauvé par Gérard Depardieu !

Par Lisa B

Depuis plusieurs mois, le projet sur l’avenir du monastère des sœurs de la Visitation dans le VIe arrondissement de Paris est disputé. D’un côté se trouve le Diocèse de Paris, propriétaire des lieux, et de l’autre, les riverains, dont un certain Gérard Depardieu. Explications. 

Le monastère bientôt transformé ? 

Bien dissimulé derrière son large mur d’enceinte de la rue Vaugirard, le monastère des sœurs de la Visitation fait l’objet de nombreux débats. Ce trésor du patrimoine, à l’abandon depuis une douzaine d’années, a été cédé au diocèse par les sœurs, en échange d’une promesse : que le bâtiment ne soit jamais vendu. Afin de lui redonner une nouvelle vie, le diocèse de Paris a lancé il y a deux ans un projet impliquant une destruction partielle du monastère et du parc boisé, provoquant de ce fait de vives réactions de la part des amoureux du patrimoine et des riverains. Le monastère serait transformé en “haut lieu de la solidarité” pour accueillir un ensemble de colocations destinées aux personnes “les plus fragiles ou les plus dépendantes”. Baptisé “Maison Marguerite Marie”, ce projet impliquerait la construction d’un immeuble de six étages côté rue du Cherche-Midi et un second de sept étages côté rue de Vaugirard selon Le Parisien. 

Les riverains se mobilisent dans une pétition en ligne 

De leur côté, les riverains et défenseurs du patrimoine sont bien décidés à préserver le lieu. Ils craignent que le projet du diocèse ne vienne “défigurer le paysage et le caractère pittoresque de son environnement”. Leur objectif est clair : préserver le site et faire ouvrir les 4 000m² de parc en jardin public. La vacherie, bâtiment dédié à la traite des vaches du XIXème siècle aux années 1930, requiert également toute l’attention des riverains, qui émettent l’hypothèse de la transformer en ferme pédagogique

Pour se faire entendre, une pétition a été lancée fin 2020. Plus de 1000 signatures ont été récoltées, notamment celle de Gérard Depardieu, dont l’hôtel particulier jouxte le monastère. L’acteur a par ailleurs déposé l’an dernier un recours en annulation contre le permis de construire du diocèse auprès de son avocat. Sites & Monuments, SOS Paris et le Groupe National de la Surveillance des Arbres ont porté une “intervention volontaire” sur ce recours. Le lieu n’étant pas inscrit sur la liste des monuments historiques, l’association Sites & Monuments espère amener la Ville de Paris à le préempter et ainsi exproprier le diocèse. 

Crédit Photo : Guilhem Vellut & Denis Makarenko / Shutterstock.com

À lire également : Dans le 14e, un couvent et son jardin menacés par un projet d’immeubles de 7 étages



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire