fbpx

Paris : la fermeture des voies sur berges congestionne la circulation dans toute l'Ile-de-France

peripherique-paris-zigzag
Par Camille Beau

Les mesures anti-voitures de la Mairie de Paris seraient-elles contre-productives ? C’est ce que semble révéler une étude réalisée par les chercheurs de l’Institut des politiques publiques, un organisme de recherche indépendant créé par l’Ecole d’économie de Paris. Les recherches portent sur les limites de la fermeture à la circulation automobile, en 2016, d’un tronçon de 3,3 kilomètres de la voie rapide Georges-Pompidou, longeant la Seine d’ouest en est, en plein cœur de la ville. Une étude qui remet en doute l’efficacité des mesures voulues par Anne Hidalgo pour réduire la place de la voiture en ville…

Fermeture des voies sur berge : une mesure contre-productive ?

Au moment où la Mairie de Paris annonce vouloir interdire son centre historique à tous les véhicules de transit dès 2022, une étude vient remettre en question l’efficacité des mesures anti-voitures mises en place par l’équipe d’Anne Hidalgo. Selon l’IPP, la fermeture des voies sur berge à Paris en 2016 a tout simplement provoqué un report de circulation et engendré une hausse de congestion dans certaines communes de la petite couronne.

Alors que la Mairie pensait réduire le trafic et par conséquence le taux le pollution en rendant piétonnes cette portion de route, les chercheurs avancent dans un article du Monde que “la fermeture de la voie sur berge a conduit à une hausse de la congestion de 15%” sur les axes ouest-est du périphérique sud. Une situation qui provoque un réel mécontentement auprès des élus franciliens qui pointent du doigt le manque de concertation avec la Ville de Paris.

 

 

 



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire