fbpx

Pour laisser place à des constructions, une bergerie de Bagnolet doit décamper

Par Lisa B

Cela fait des mois que ce berger tente de sauver son exploitation d’un projet prévu par la mairie de Bagnolet. Pourtant, l’échéance se rapproche : il doit quitter la parcelle qu’il occupe dans les trois mois à venir. 

Le combat de Gilles Amar, berger à Bagnolet

L’année 2022 ne débute pas sous les meilleures auspices pour Gilles Amar, berger dans le quartier des Malassis à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Après plusieurs mois de bras de fer avec la mairie, il doit libérer la parcelle qu’il occupe depuis dix ans avant le 31 mars prochain, d’après Le Parisien. L’emplacement de sa bergerie accueillerait de nouveaux bâtiments de l’école maternelle Pêche d’Or, qui se trouve juste à côté. En effet, deux anciennes salles de classes devaient être détruites pour permettre la création de nouvelles, ainsi qu’une crèche et un centre de loisirs à l’horizon de la rentrée 2023. 

Le berger avait reçu le soutien de nombreux habitants du quartier grâce à une pétition en ligne, et avait proposé un projet alternatif de ”ferme-école”, que la Mairie a refusé. Cependant, la municipalité a voté le 16 décembre dernier l’octroie de deux subventions de 20 000 euros et 63 000 euros en vu de son déménagement. La Mairie affirme également que la bergerie sera réinstallée aux abords de l’école, à l’issue des deux années de travaux. Gilles Amar souligne que ces subventions ont été votées dans le cadre d’une convention que lui-même n’a pas signée et déplore un manque d’informations quant à l’avenir de son exploitation : “[…] on ne peut pas signer ce document pour avoir de l’argent, sans savoir clairement ce qu’on va devenir après, où on va aller et dans quelles conditions” a déclaré le berger à nos confrères du Parisien, avant d’ajouter “[…] on a tout une bergerie à faire tourner, des activités à organiser, ça ne s’improvise pas”. “On ne met le couteau sous la gorge de personne, nous travaillons à un accord global” a fait valoir de son côté Tony Di Martino, le maire de Bagnolet.

Photo : © Sylvie Biscioni La Bergerie des Malassis

À lire également : Menacé de transformation, un monastère est sur le point d’être sauvé par Gérard Depardieu !



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire