Suppression de certaines lignes aériennes intérieures depuis Paris

XL Airways Avion Paris ZigZag

Prendre l’avion pour rejoindre Nantes, Lyon ou Bordeaux, en voilà un luxe qui n’est pas sans conséquence pour le climat. Lorsque un train permet d’effectuer le même voyage en moins de 2H30, l’avion ne devrait plus être une option. C’est en tout cas ce qu’a décidé l’Assemblée Nationale samedi 10 avril, qui a tout bonnement voté la suppression de certaines lignes aériennes intérieures, pour des raisons écologiques.

Le train prend le pas sur l’avion en France

L’Assemblée Nationale s’est prononcée samedi 10 avril au soir, et a voté en première lecture, la suppression de certaines lignes aériennes intérieures. D’ici peu de temps, il ne sera plus possible de prendre l’avion pour rejoindre Nantes, Lyon ou encore Bordeaux depuis Paris-Orly. Ces voyages pouvant s’effectuer en moins de 2h30 en train, seul les trajets en correspondance seront autorisés. C’est pourquoi l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle sera moins impacté par cette mesure, puisqu’il accueille principalement des voyageurs en transit de l’international. A savoir qu’aujourd’hui, l’ensemble des correspondances représente 50% à 70% des vols intérieurs.

A travers le vote de cette mesure, les députés entérinent l’existant puisque déjà en mai 2020, le gouvernement avait contraint Air France à renoncer aux liaisons concernées en contrepartie d’un soutien financier. Désormais, les autres compagnies ne pourront plus profiter de la situation. Dans les prochaines semaines, s’en suivra un décret qui précisera la mesure et les éventuelles autres lignes susceptibles d’être concernées, comme Paris-Rennes ou Lyon-Marseille.

A lire également :
Une Super Lune Rose éclairera la nuit du 26 au 27 avril !

 

 

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités