Habitués à vivre dans l’ultra-urbain, on se réjouit du moindre petit coin de verdure croisé inopinément sur notre chemin… Enfin, on respire ! On aurait donc assez de mal à s’imaginer la ville et la campagne réunies au même endroit. Pourtant, dès le tout début du 20e siècle, des architectes et urbanistes d’Ile-de-France souhaitent transformer ces idées en réalité. Malheureusement pour nous, ces initiatives n’ont pas duré ! Retour sur l’histoire d’une utopie urbaine : celle des cités-jardins de la région parisienne

cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Plan des cités-jardins construites par l’Office public d’habitations à bon marché

A partir de la seconde moitié du 19ème siècle, les pays européens en pleine Révolution industrielle se trouvent confrontés à une démographie croissante à l’origine de gros problèmes de logements, en ce qui concerne, notamment, la population ouvrière. Les initiatives philanthropiques visant à améliorer le sort de ces travailleurs, réduits à des habitats surpeuplés et insalubres, ne suffisent pas et bientôt, l’intervention publique devient inévitable.

cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Schéma d’un type d’habitation dans les cités-jardins

C’est, dans ce terreau, que le projet de construire des “cités-jardins” voit le jour au tout début du 20ème siècle. Conceptualisées et testées, en premier lieu, en Angleterre, dans la banlieue de Londres, les cités-jardins avaient pour vocation de décongestionner Paris en créant des agglomérations urbaines à taille humaine construites autour d’un écosystème favorable avec de petits pavillons individuels tout à fait pittoresques, de grands espaces verts, une artère commerçante à l’écart des résidences et tous les équipements nécessaires à la vie de quartier : écoles, crèche, dispensaire, stade, piscine, lieux de culte, théâtre, maison pour tous, …

cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Plan original de la cité-jardin de Stains, Seine-Saint-Denis (93)
cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Aperçu de la cité-jardin d’Arcueil, Val-de-Marne (94)
cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Aperçu de la cité-jardin des Lilas, Seine-Saint-Denis (93)

En région parisienne, c’est à l’initiative de l’Office public d’habitations à bon marché (HBM) que sont construites, à partir de 1912 et jusqu’en 1950, et une quinzaine de ces résidences pavillonnaires dans le nord de la ville, notamment en Seine-Saint-Denis. Le plus gros chantier se fait sans doute à Stains où une cité-jardin de 1640 logements au total est construite entre 1920 et 1930.

cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
La cité-jardin de Stains (93) vu du ciel
cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
La cité-jardin de Stains (93) et ses maisons colorées…
cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Pavillon type de la cité-jardin de Stains (93)

Or, si l’esprit pavillonnaire à l’anglaise a été conservée dans les premières constructions, une transition vers les grands ensembles s’est progressivement initiée pour cause d’un besoin croissant en logements parallèlement à une hausse des coûts du bâtir. C’est ainsi que cette utopie urbaine fut dénaturée par l’apparition de plus en plus systématique d’habitats collectifs dans ces cités-jardins. Et alors que, dans l’esprit, ces espaces accordaient une large place, dans leur hiérarchisation, au végétal, la végétation devient petit à petit quasi inexistante.

cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Habitat collectif dans la cité-jardin de Champigny-sur-Marne, Val-de-Marne (94)
cites-jardins-franciliennes-utopie-urbaine
Jardins des Longs Réages de la cité-jardin de Suresnes, Hauts-de-Seine (92)

C’est donc un bien triste sort qui a été réservé à cet ambitieux projet, bien que l’on puisse encore admirer quelques uns de ces petits pavillons de banlieue à Suresnes, Prés-Saint-Gervais, Gennevilliers et, bien évidemment, Stains ! Reste plus qu’à espérer que le projet Grand Paris mette un peu plus de vert dans notre région…

À lire également : 10 jolies villes à découvrir autour de Paris

 

Photo de Une : Arcueil, Cité jardin dite de l’Aqueduc, vue perspective d’un îlot de la partie haute de la cité
© Inventaire général, ADAGP, 1997 / Christian Décamps

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités