guillotine-paris-zigzag

Visite des lieux de trépas qui ont terrorisé plus d’une génération de Parisiens !

Place de l’Estrapade

Le supplice de l’Estrapade est infligé jusqu’en 1687 aux soldats déserteurs. Le bourreau attache le soldat par les épaules, le hisse en haut d’une potence avant de le laisser retomber brutalement sans toucher le sol. Cette chute brutale provoque une dislocation des épaules et une douleur intense. Louis XVI abolira ce supplice barbare.

estarde-paris-zigzag

Marché aux Pourceaux 

Le Marché aux Pourceaux, aujourd’hui disparu, était situé sur la Butte St-Roche, elle aussi rayée de la carte, sur l’actuel Place des Vosges. Le roi fait de la butte un lieu de justice dès le XVe siècle : les faux-monnayeurs y subissent la peine de l’ébouillantage. Le condamné est plongé dans un grand chaudron rempli d’eau ou d’huile bouillante – comprendre faire frire le condamné. Le feu est en général maintenu sous la marmite et la mort lente est un véritable supplice. Quand aux hérétiques et aux accusés de sorcellerie ils sont brûlés vifs au marché aux Pourceaux.

Butte_des_Moulins_sur_le_plan_de_Mérian-Paris-zigzag

Le gibet de Montfaucon

En 1954, lors de travaux les ouvriers tombent sur deux piliers profondément enfouis dans le sol et des ossements humains. Ils viennent de découvrir la dépouille du plus grand gibet des rois de France, le gibet de Montfaucon, aussi appelé les Fourches de la Grande Justice de Paris. La Butte Montfaucon, proche de l’actuelle place du Colonel Fabien et de la rue Albert Camus, est devenue une mignonne place bobo entre un carrefour bio et un bar à vin. On ignore la date exacte de la construction du gibet de Montfaucon mais l’historien Henri Sauval nous raconte son immense corpulence : “une masse de pierre surmontée de seize piliers” où était “attaché le corps des suppliciés”. Un endroit terrifiant et lugubre dont il ne reste aucun éléments visibles.

GIbet-de-Montfaucon-Paris-ZIgZag-

Guillotine de le Prison de la Roquette

Comment parler des lieux d’exécutions sans aborder le “hachoir national”. À l’angle des rues de la Roquette et de la Croix Faubin, devant l’ancienne Prison de la Roquette, vous pourrez découvrir les dernières traces de la guillotine à Paris. Les plus attentifs remarqueront cinq dalles rectangulaires, elle permettaient de caler la guillotine pour assurer son bon fonctionnement. En vigueur jusqu’en 1977 la guillotine a taquiné plus d’une tête couronnée.

Dalle-de-la-guillotine-Paris-ZigZag-e1536325434278

À lire également :
Les dernières traces de la guillotine à Paris

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités