Le jardin du Luxembourg, au coeur du 6e arrondissement, est un monument à lui tout seul. Incontournable parisien, lieu de balade regorgeant de coins plus ou moins secrets comme la si romantique fontaine Médicis, lieu d’art et d’histoire qui a vu passer, sur ses chaises emblématiques, des dizaines d’artistes et hommes politiques de toutes les époques, le Luco est l’un des espaces verts les plus appréciés des Parisiens. Mais pourquoi ce parc du XVIIe siècle, propriété du Sénat, est-il surnommé ainsi ?

De jardin du Luxembourg au Luco, il y a plusieurs pas

Avant de commencer, pourquoi jardin du Luxembourg ? Tout simplement car le jardin, tout comme le palais qui l’accompagne et qui est encore aujourd’hui siège du Sénat français, a conservé le nom du premier hôtel particulier installé là dès le XVIe siècle : l’hôtel de Luxembourg, qui appartenait à François de Luxembourg, duc de Piney, qui l’avait fait construire. Et pourquoi Luco ? Est-ce un dérivé, une forme réduite de Luxembourg ? Eh bien, pas du tout ! Luco, le surnom familièrement donné au parc par les Parisiens, vient d’une époque bien plus lointaine : les historiens s’accordent à dire qu’il s’agit de l’abréviation de Lucotitius, le nom donné au quartier proche du mont Lucotitius, l’actuelle montagne Sainte-Geneviève située à l’est du jardin. Ce mot vient lui-même du gaulois Lucotetia, qui signifie le “marais” et que l’on rapproche au nom antique de Paris, Lutetia ! Il s’agit donc bien d’une coïncidence si Luxembourg et Luco se ressemblent !

À lire également : La Fontaine Médicis, l’endroit le plus romantique de Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités