fbpx

À 1h de Paris, ce somptueux château du XIVe siècle a été construit au coeur d'une forêt de 30 000 hectares !

Château de Rambouillet © Adobe Stock
Par Alexandre M

Étendue sur près de 30 000 hectares, la forêt de Rambouillet fait partie de ces gigantesques espaces verts situés aux portes de Paris qui font office de destination parfaite le week-end pour une simple balade au calme et en pleine nature. Classée “forêt de protection”, celle de Rambouillet se démarque par sa grande diversité de sols, qu’il s’agisse de la végétation ou des paysages. En plus de la base de loisirs des étangs de Hollande, véritable havre de paix riche en loisirs et autres moments de détente au bord de l’eau, la forêt de Rambouillet regorge de balades et de sentiers de randonnée quels que soient l’envie ou le temps dont on dispose. Mais un autre trésor, bien plus architectural, se cache au sein de ce gigantesque poumon vert…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

La demeure parfaite pour gouverner ou se reposer aux portes de Paris

Au sein de la forêt se trouve en effet un vaste espace de 980 hectares où trône fièrement une ancienne résidence royale, impériale et même présidentielle : le château de Rambouillet. Avant d’être un haut-lieu de diplomatie, où l’on reçoit des invités prestigieux pour des événements majeurs comme le premier sommet du G6 en 1975, le château de Rambouillet est avant tout pensé comme un lieu de calme pour les princes et les souverains. Éloigné de la cour du roi de France (Paris ou Versailles), situé en pleine forêt : l’édifice a tout de la demeure parfaite pour gouverner ou se reposer loin du tumulte parisien. C’est en 1368 que Jean Bernier, chevalier, conseiller et maître des requêtes de l’hôtel du roi, achète un simple manoir qu’il fait transformer plus tard en un véritable château fortifié et entouré de douves. D’aspect primitif, celui-ci arbore un plan pentagonal irrégulier, avec des tourelles, une grosse tour, un châtelet d’entrée et une cour fermée. Pendant la guerre de Cent Ans, le château est pillé et incendié, avant d’être rebâti et même agrandi pour devenir un imposant domaine de chasse. Grand amateur de chasse, François Ier vient souvent à Rambouillet et c’est d’ailleurs entre les murs du château qu’il meurt le 31 mars 1547 d’une septicémie.

Gravure du XIXe siècle représentant le château de Rambouillet © Getty Images
Gravure du XIXe siècle représentant le château de Rambouillet © Getty Images

Louis XVI succombe à son tour au charme de Rambouillet

Fin XVIIe siècle, le château est vendu à Fleuriau d’Amenonville, qui fut notamment directeur général des Finances et garde des Sceaux, qui en profite pour aménager les jardins en créant de larges perspectives avec des parterres et plans d’eau. Le spectacle est tel, que Rambouillet est très vite décrit comme un “beau parc et lieu de plaisance où il y a plusieurs pièces d’eau, canaux, étangs, terrasses, parterres, jardin potager et fruitier”. Forcément, un tel trésor attise les convoitises. Le comte de Toulouse, Louis Alexandre de Bourbon, fils de Louis XIV et de sa maîtresse Madame de Montespan, jette ainsi son dévolu sur Rambouillet et l’acquiert. Non content de développer la propriété qui s’étend alors sur 13 000 hectares, il accueille notamment Louis XIV et Madame de Maintenon au château en 1714. Grand chasseur, Louis XVI succombera aussi au charme de Rambouillet et insistera pour en faire l’acquisition, ce qu’il parviendra à faire en 1783. Situé à 50 km de Paris, à la fois ni trop proche ni trop éloigné de la capitale pour y trouver le calme sans être tenu trop à distance des affaires, le domaine jouit aussi de la vaste forêt, que ce soit pour la chasse ou des moments intimes entre proches. Peu emballée par le château, qu’elle trouve ennuyeux, Marie-Antoinette voit Louis XVI lui faire construire en secret une magnifique laiterie d’apparat dans le parc et une bergerie expérimentale, dans l’esprit du Hameau de la Reine à Versailles. Destiné aux réunions pastorales de Marie-Antoinette, ce lieu restauré dans les années 2000 renferme toujours des œuvres exceptionnelles et est, surtout, un remarquable témoin de l’Art de vivre développé à cette époque dans le milieu aristocratique.

inscription

Un haut-lieu de pouvoir sous l’Empire… et même après !

Sous l’Empire, Napoléon séjournera soixante jours à Rambouillet, entreprenant pour l’occasion des travaux radicaux comme la destruction de l’aile située à gauche de la cour d’honneur pour en faire une résidence impériale aménagée aux goûts de l’époque. Redevenue une résidence royale à la Restauration sous Louis XVIII et Charles X, le château de Rambouillet accède cette fois au statut présidentiel, à partir de 1895 sous la présidence de Félix Faure. Quelques personnalités de haut rang ont ainsi séjourné dans le château à l’occasion de leurs visites en France, de Nikita Khrouhtchev à Boris Eltsine, en passant par Nelson Mandela ou Hosni Moubarak. La fonction présidentielle de Rambouillet prend fin en 2009 pour ouvrir un nouveau chapitre : devenir un monument administré par le Centre des Monuments Nationaux et ouvert à la visite. L’occasion d’admirer quelques trésors, comme le boudoir de Marie-Antoinette repeint en blanc sous Valéry Giscard d’Estaing, l’impressionnante salle des marbres décorée qui servait de salle de bal et de rafraîchissement ou encore la grande salle à manger des présidents, théâtre de grandes réceptions comme le sommet du G6 de 1975. 

L’impressionnante salle de bain en faïences du comte de Toulouse © Quentin Reix
L’impressionnante salle de bain en faïences du comte de Toulouse © Quentin Reix

Un parc riche en merveilles architecturales

Une visite pour en prendre plein les yeux avant d’opter pour la verdure et le calme des jardins, à découvrir à pied ou à vélo. En plus de la Laiterie de la Reine, on peut aussi y admirer l’étonnante Chaumière aux coquillages, un décor impressionnant fait de milliers de coquillages différents, qui scintillent au moindre rayon de soleil. Dernier lieu d’intérêt à ne pas manquer au domaine de Rambouillet : la Bergerie nationale. Cette ferme expérimentale créée par Louis XVI en 1785 a été imaginée pour accueillir un troupeau de moutons Mérinos puis, par la suite, de nombreuses autres espèces comme des vaches suisses, des chèvres angora ou encore des chevaux de race. Le lieu accueille également une école de bergers, devenue l’école nationale d’élevage ovin. Aujourd’hui, la Bergerie fait office d’espace pédagogique qui accueille les plus jeunes dans un circuit de visite, d’animations et d’expositions. La vie à l’époque n’aura alors plus aucun secret pour vous, en plus de vous avoir offert une magnifique visite dans l’un des châteaux les plus importants de l’Histoire de France… que demander de plus ?

​​La sculpture de Pierre Julien, “Amalthée et la chèvre de Jupiter” située à l’intérieur de la Laiterie de la Reine © Jean-Christophe Benoist
​​La sculpture de Pierre Julien, “Amalthée et la chèvre de Jupiter” située à l’intérieur de la Laiterie de la Reine © Jean-Christophe Benoist

 

Château de Rambouillet
78120 Rambouillet

 

À lire également : Cette cité médiévale grandiose, classée parmi “les plus beaux détours de France”, possède 5 châteaux forts !

Image à la une : Château de Rambouillet © Adobe Stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire