fbpx

La Maison Caillebotte : une visite fabuleuse au coeur de l'impressionnisme

yerres-caillebotte-paris-zigzag
Par Camille Beau

Située à Yerres, à seulement vingt kilomètres au sud de Paris, la Maison Caillebotte est un bijou au service de la peinture. Habitée de 1860 à 1879 par la famille du peintre impressionniste, c’est entre ses murs et surtout au coeur de son jardin que Gustave Caillebotte puise son inspiration et réalise plus de 80 tableaux. Profitons de la réouverture imminente au public de la fabuleuse demeure et de ses parcs parfaitement entretenus pour faire un petit tour du propriétaire.

La maison : l’expression du goût de la famille Caillebotte

Implantée à Paris, la famille Caillebotte choisit d’installer une résidence d’été à Yerres, loin du tumulte urbain de la capitale. Voulant fabriquer un petit coin de paradis pour sa famille, Martial Caillebotte façonne la propriété avec un goût romantique très aiguisé. Dès son arrivée en 1860, le père de famille fait construire de nouvelles fabriques, agrandit le jardin potager, construit au bord de l’eau un petit lavoir privé et un très bel embarcadère couvert en tuiles. Au coeur de la propriété, Gustave Caillebotte exerce ses talents de peintre, à défaut d’endosser le rôle de l’ami généreux et le mécène des impressionnistes.

Remeublé comme à l’époque du peintre, l’intérieur bourgeois présente une salle à manger, un salon cossu avec salle de billard attenante, le tout décoré avec soin. Le point phare de la visite, la chambre familiale, a même retrouvé son mobilier d’origine. L’ensemble de la maison est alors un témoin privilégié tout droit venu du XIXe siècle, de la vie de la famille Caillebotte et de ses passions.

salon-caillebotte-paris-zigzag
© proprietecaillebotte

Les parcs et jardins : l’art du paysagisme

Le paysagisme, art du jardin qui connaît son heure de gloire au XIXe siècle, s’exprime ici à travers un ensemble unique de fabriques d’ornementation. Les constructions de formes pittoresques sont disséminées ça et là dans les allées du parc sous les formes de chapelle romano-gothique, kiosque oriental, chalet suisse, volière en rotonde… Ces constructions atypiques sont une réelle source d’inspiration pour le peintre qui les fait apparaître dans un grand nombre de ses tableaux. L’une de celle qui figure le plus sur ses oeuvres est sans doute l’Orangerie, construction néo-classique qui servait à l’hivernage des orangers d’ornement. D’ailleurs, les fabriques renvoient directement à l’art de la peinture, le mot désignant à l’origine les édifices qui ornent les tableaux dans la peinture de paysage. Tels des tableaux vivants, les fabriques ont commencé à voir le jour dans les jardins pour satisfaire à l’utilité autant qu’à la beauté.

caillebotte-maison- paris-zigzag
© proprietecaillebotte

L’ensemble du parc est embelli par des corbeilles et des allées fleuries, et le tout très bien entretenu à l’époque par cinq jardiniers. Et pour une immersion totale dans les paysages de Caillebotte et expérimenter la passion du peintre pour le canotage, il est possible de louer une barque ou un canoë lors de la visite de la propriété. Evasion garantie !

canotage-caillebotte-paris-zigzag
Gustave Caillebotte, Périssoires sur l’Yerres, 1877
jardins-yerres-caillebotte-paris-zigzag
Gustave Caillebotte, Le mur du jardin potager, Yerres, 1877

© proprietecaillebotte

La Maison Caillebotte :
8 rue de Concy – 91330 Yerres
20 minutes par le RER D au départ de Gare de Lyon, 35 minutes en voiture.
Réouverture dès le 6 juin 2020

A lire également :
Gustave Caillebotte : le plus discret des peintres impressionnistes

 

 



Visite Guidée

Le Ventre de Paris

Je m'inscris

News populaire