Pour la première fois, la prestigieuse collection des frères Morozov s’exporte hors de Russie. C’est la fondation Louis Vuitton qui a l’honneur d’accueillir ces œuvres signées par les icônes de l’art moderne : Pablo Picasso, Édouard Manet, Camille Corot, Claude Monet, Edgar Degas, Paul Gauguin, Paul Cézanne ou encore Pierre Bonnard. Après le succès d’Icônes de l’art moderne, la collection Chtchoukine en 2017 qui avait rassemblé près d’un million et demi de visiteurs, l’institution a rouvert ses galeries le 22 septembre dernier et foisonne déjà à tous les étages. Nous avons arpenté les allées de cette exposition qui fait sensation à la Fondation Louis Vuitton !

Une première en France

Ivan et Mikhail, frangins d’origine serve, descendent d’une riche famille d’industriels russes. Ils partagent la même passion pour l’art, après avoir fréquenté les peintres les plus influents de leur temps dans leur adolescence comme Constantin Korovine ou Valentin Serov. C’est d’abord Mikhaïl qui entame dès 1894 une collection rassemblant les œuvres de Toulouse-Lautrec et Van Gogh. Mais lorsqu’il décède à 33 ans, son frère Ivan reprend le flambeau et se passionne pour l’impressionnisme. Ensemble, ils auront introduit pour la première fois la nouvelle scène artistique européenne en Russie.

Cette immense exposition propose d’emblée un tour d’horizon des grands acteurs de la dynastie Morozov. On entre dans une première salle dédiée aux portraits des philanthropes, de leurs proches et de divers industriels qui ont contribué au mécénat culturel. Plutôt sombres, les tableaux reprennent des couleurs au gré de la visite, notamment lorsqu’il s’agit de dépeindre la France. 

Des coups de pinceaux sauvages et radicaux d’André Derain aux champs fleuris de Claude Monet les frères Morozov se révèlent en grands amateurs de paysages. Quand le duo se lance dans l’acquisition des toiles d’Alfred Sisley ou Camille Pissaro au tout début du XXe siècle, le public découvre notamment comment la peinture réinvente la nature et donne à voir un Nouveau Monde.

Une riche exposition regorge de pépites

Chaque toile est une découverte vibrante et précieuse, qui dévoile un peu plus le travail des icônes que l’on croyait connaître sur le bout des doigts : la beauté d’Haïti capturée par Gauguin, l’invitation au Maroc de Matisse, la ronde des prisonniers de Van Gogh, les sculptures de Camille Claudel et Auguste Rodin, des autoportraits inédits… cette riche exposition regorge de pépites qu’on se sent chanceux de découvrir.

En prenant le parti de nous quitter sur l’histoire de Psychée, dans un style radicalement différent, l’exposition se conclut en rendant hommage au travail de Maurice Denis et Aristide Maillol, dont les œuvres décoraient la Salle de musique de Mikhaïl.

Au total, ce sont plus de 200 œuvres d’art que l’on aura parcouru dans cet écrin d’architecture situé à deux pas du bois de Boulogne. Ce vaisseau de verre vous enverra tout droit dans l’univers vertigineux des frères Morozov que gardait jusque-là le musée Pouchkine, de l’Ermitage et de la galerie Tretiakov. Prêts pour l’embarquement ?

La Collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton
8 Av. du Mahatma Gandhi, 75016 Paris
Du 22 septembre 2021 au 22 février 2022
Ouvert tous les jours
Tarif plein : 16 euros – tarif réduit : 10 euros

À lire également : Ilya Répine au Petit Palais : première rétrospective majeure du peintre russe

Crédit photo de une : Fondation Louis Vuitton

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités