fbpx

Le mont Fuji et sa neige éternelle se dévoilent au musée Guimet

Par Camille Beau

Dominant l’archipel japonais et d’une beauté à couper le souffle, le mont Fuji est depuis toujours une montagne sacrée au Japon. Formant un triangle parfait et arborant des pans enneigés à n’importe quelle période de l’année, il est une source d’inspiration inépuisable pour les artistes. Si le grand Hokusai lui consacre une série d’oeuvres intitulée “les trente-six vues du mont Fuji” dans les années 1820, la montagne est encore largement prisée par les artistes actuels de la région et du monde entier.

Une montagne sacrée au Japon

Dans la tradition shintoïste, le mont Fuji renfermait l’élixir de mortalité et abritait plusieurs divinités. Son kami, l’esprit qui y réside, empêche le volcan d’entrer en éruption pourvu qu’on lui témoigne le respect qui lui est dû. Pour les bouddhistes, son ascension constitue un rituel de purification et symbolise le chemin vers l’éveil.

Un élément fort l’estampe japonaise 

Qu’il soit sujet à part entière ou arrière-plan iconique, le mont Fuji se retrouve beaucoup dans les estampes japonaises. Près d’un demi-siècle avant les impressionnistes, c’est véritablement ses variations atmosphériques qui ont suscité l’intérêt d’Hokusai qui a tenté de transcrire l’étouffement de la nature et de ses bruits.

Pour sa réouverture, le musée Guimet a sélectionné quelques 70 peintures et estampes exceptionnelles qui nous embarquent pour un voyage inoubliable en terre japonaise. À ne surtout pas manquer !

“Fuji, pays de neige” : 
Musée Guimet
6 place d’Iéna- Paris 16
Du 15 juillet au 12 octobre 2020
Ouvert de 10h à 17h45, tous les jours sauf le mardi

A lire également :
Les expos à ne pas manquer en ce moment à Paris



Visite Guidée

Le Ventre de Paris

Je m'inscris

News populaire