fbpx

Connaissez-vous ce bar prestigieux à Paris ouvert en 1911 où furent imaginés des cocktails emblématiques ?

Harry’s New York © Erik Medsker Photography
Par Alexandre M

Restaurants à l’ancienne, ambiance d’autrefois, bars de quartiers ou commerces en tout genres… certains établissements semblent résister sans difficultés au temps qui passe. Établis dans la capitale depuis des décennies, ces établissements se sont forgés une solide réputation, en accueillant et régalant plusieurs générations de curieux avec le même succès. En même temps, n’y a-t-il pas meilleure sensation que d’entrer dans un établissement dont on ressent d’emblée la puissance historique, avec une décoration qui semble n’avoir pas changé depuis un siècle, pour déguster de somptueuses douceurs ?

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

L’endroit où les Parisiens ont découvert un certain soda

Non loin de l’avenue de l’Opéra et de la rue de la Paix, on trouve bon nombre d’établissements à la décoration impeccable, avec plusieurs années voire décennies de service derrière eux. Et c’est également dans cette zone très appréciée de la capitale que se trouve l’un des établissements les plus emblématiques de Paris : le Harry’s New York Bar. Parmi les nombreux établissements centenaires que l’on peut trouver, ce bar est une adresse historique à plus d’un titre. Son inauguration remonte en effet au 26 novembre 1911, soit le jour de Thanksgiving. Parfaite immersion de la culture américaine à Paris, le bar est un parfait morceau de New-York et de la 7e avenue démonté et remonté à l’identique dans le 2ème arrondissement. Derrière cette manœuvre se cache le propriétaire Tod Sloan, un ancien jockey qui, à l’approche de la Prohibition aux États-Unis, décida de démonter les boiseries de son bar pour les transporter à Paris. À cette époque, les touristes et artistes américains commençaient à affluer à Paris, et Sloan comptait bien les attirer au New York Bar, pour qu’ils retrouvent l’ambiance du pays. C’est ainsi que l’établissement devint par exemple le premier bar à vendre du Coca-Cola en France, en 1919. Si le train de vie fastueux de Sloan l’oblige à vendre son bien à son ancien barman Harry Mac Elhone en 1923, le Harry’s New York Bar ne va pas être impacté par ce bouleversement, et va même connaître une période faste en attirant le tout-Paris de l’époque.

Une ambiance rétro parfaitement préservée © 2023 Harry's Restaurant Group
Une ambiance rétro parfaitement préservée © 2023 Harry’s Restaurant Group

Le lieu de naissance de cocktails emblématiques

Les clients seront en effet tous plus prestigieux les uns que les autres, qu’il s’agisse d’Ernest Hemingway, Coco Chanel, Rita Hayworth, Humphrey Bogart ou encore le duc de Windsor. Tous viennent pour retrouver cette ambiance propre à la culture outre-Amérique et tout est fait pour, à commencer par ce petit encadré déposé dans le Herald Tribune dès 1924 stipulant : “Just tell the taxi driver : Sank Roo Doe Noo and get ready for the worst!”. Une phrase qui devait permettre à tout anglophone de se faire acheminer sans soucis au numéro 5 de la rue Daunou. L’autre bonne raison pour laquelle on se rend au Harry’s New York Bar, ce sont évidemment les cocktails. C’est ici que furent créés certains breuvages parmi les plus emblématiques, comme le Bloody Mary, le French 75 ou encore le Blue Lagoon. Le bar parisien est également réputé pour son cocktail “Le Pétrifiant”, dont il est prouvé qu’après en avoir bu plus d’un à deux verres, on s’effondre. Sans doute une conséquence de l’association de plusieurs alcools, notamment vodka, cognac, gin, rhum blanc, Grand Marnier, Cointreau… Dans la liste des cocktails best-sellers figure également l’O.D. Monk qui mélange bourbon Woodford Reserve, élixir végétal de la grande Chartreuse, amer Picon, liqueur de café ou le From Mexico with Love, où se mélangent mezcal Espadin, liqueur anisée Galliano L’Autentico, vermouth Antica Formula et bitter pamplemousse. Aujourd’hui encore, la culture américaine bat son plein au sein de l’établissement, de même que l’amour des cocktails bien faits.

http://bit.ly/visitespariszigzag

La deuxième ambassade américaine en plein cœur de Paris

Attablés au comptoir, ou au sein du petit piano bar, l’immersion dans un film d’époque est totale et l’on s’attendrait presque à voir débarquer les plus grandes vedettes d’Hollywood de l’époque. C’est d’ailleurs au sous-sol, où un pianiste ambiance la salle du lundi au samedi, que l’on dit que Gershwin composa l’air d’Un Américain à Paris. Outre les cocktails, le Harry’s New York Bar se démarque aussi pour sa sélection de whiskys, avec pas moins de 350 références. Le bar, parfois appelé “la deuxième ambassade américaine”, accueille 50% de clients français et 50% de clients internationaux, sous la direction de Franz-Arthur MacElhone, qui incarne la quatrième génération de propriétaires. Pour accompagner ces délicieux breuvages, on peut heureusement se tourner vers un autre best-seller de la maison : le hot-dog, dont la machine au bain-marie qui trône sur le comptoir date d’après-guerre. Enfin, l’établissement est également le théâtre d’une curieuse, mais amusante, tradition. Depuis 1924, au moment de chaque élection américaine, le bar organise un vote factice qui commence un mois avant la date de l’élection. Le fameux straw vote, fait à l’aide d’une paille, donne lieu à de vrais paris sur le futur vainqueur et est surtout l’occasion de soirées hautes en couleur. Une raison de plus de se laisser tenter par l’aventure américaine !

Le Bloody Mary, l’une des pièces maîtresses de la maison © Rafael Yaghobzadeh /AP
Le Bloody Mary, l’une des pièces maîtresses de la maison © Rafael Yaghobzadeh /AP

 

Harry’s New York Bar
5 rue Daunou
75002 Paris

 

À lire également : Ce restaurant mythique parisien au style “Belle Époque” de 1900 est inscrit aux Monument Historiques !

Image à la une : Harry’s New York © Erik Medsker Photography

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Le Passage des Panoramas à Paris

Les plus beaux passages couverts

Je m'inscris

News populaire