fbpx

Giorgio, la trattoria la plus stylée de Paris 

Par Cyrielle

Après le succès rencontré par Dalmata, ouvert en 2018 sous l’impulsion de Julian Bouaziz et Romain Bertin (tous deux passionnés de cuisine italienne), le besoin d’un espace plus grand s’est rapidement fait ressentir tant cette adresse coup de cœur a séduit bon nombre d’adeptes. C’est chose faite : trois ans plus tard, Giorgio se déploie sur 180 m2 et s’est imposé, en quelques semaines, comme l’une des adresses incontournables pour dévorer des pizze napolitaines de folie à Paris. Une distinction, que la trattoria doit aussi à sa déco digne d’un vaisseau rétro-futuriste !

Un hommage au glamour disco

Si l’on vient chez Giorgio, c’est d’abord pour son cadre, absolument inédit, mais pas sans rappeler celui de son grand frère Dalmata : terrasse fleurie qui appelle à la bonne humeur, splendide salle intégralement vêtue de rose, assises en cuir ou velours, façon boudoir au sommet du glamour, tables en marbre blanc, mur de néons… On en prend plein les yeux à peine le rideau de velours tiré.

La cuisine, ouverte sur un bar de 30 mètres de long, dévoile directement les pièces maîtresses du restaurant : deux imposants fours à bois importés de Naples et parfaitement dans le jus puisque déguisés…en boule à facettes. Giorgio invite ainsi à un véritable voyage dans le temps au croisement de l’italo-disco et du glamour des années 70, majestueusement mis en scène par l’architecte Juliette Rubel.

Pour vous mettre en appétit (et garder de la place pour la suite), laissez-vous tenter par le délicieux Carciofly (14€) : artichauts frais et crispy, pignons, parmigiano reggiano 30 mois, huile d’olive EVO et basilic. Grâce à un savant jeu de textures qui s’équilibrent, cette entrée en matière ravit les papilles et promet une suite résolument gourmande.

L’art des pizze napolitaines maîtrisé à la perfection

Si l’on peut se délecter de pasta, lasagna ou gnocchi (parfait pour mettre d’accord tous les inconditionnels de cuisine italienne), c’est d’abord dans l’art des pizze napolitaines qu’excelle la trattoria. En plus de la classique margherita, ce sont pas moins de six recettes originales aux associations exceptionnelles qui ont été imaginées ici, à l’instar de la Rose Panther (17€). Composée de mortadelle et mozzarella fior di latte, c’est surtout l’étonnante association de crème et praliné pistache qui ravira les gourmets en quête de saveurs nouvelles.

La Puglia Mia (crème de pesto de basilic, mozzarella fior di latte, tomates rouges confites, stracciatella, pignons, parmigiano reggiano 24 mois) se révèle aussi être une divine surprise pour les fans de pesto. Peu importe la recette choisie, c’est surtout la pâte qui nous fait fondre : moelleuse, aérienne et surtout légère, on dit merci au four napolitain !

Les pizzas sont généreuses, on ne vous le cache pas. Mais pas question de passer à côté des desserts qui sont, eux aussi, repensés et améliorés, à l’instar du Capucci (9€), un tiramisu version Cappucino mi-liquide mi-glacé et du Peramisu (8€), où le mascarpone laisse place à de la ricotta, rendant la crème plus légère et raffinée, dans laquelle viennent délicatement se glisser de petits cubes de poire qui apportent toute sa fraîcheur au dessert. Nous voilà conquis !

Giorgio
21-23 rue de Charonne, 75011
Lundi – vendredi : de 12h à 14h30 et de 19h à 23h
Samedi – dimanche : de 10h à 16h et de 19h à 23h

À lire également : La cantine italienne à la déco 60’s à tester de toute urgence

Sirine Errammach

 

Crédit photos : The Travel Buds



Visite Guidée

Paris au temps de Lutèce

Je m'inscris

News populaire