À quoi ressemblait Paris au Moyen-Âge ?

Louvre

On vous dévoile tout ce qu’il faut savoir pour s’imaginer la vie de nos ancêtres parisiens qui ont vécu avant la Guerre de Cent ans et la peste noire du XIVe siècle.

Une capitale entièrement entourée par un mur

Le XIIIe siècle marque un tournant pour la capitale et les Parisiens. Et pour cause, cette période de grande prospérité verra naître quelques-uns des plus grands édifices que nous connaissons aujourd’hui : la cathédrale Notre-Dame, la Sainte Chapelle, le premier marché couvert des Halles ou encore le Palais de la Cité, dont certains vestiges nous sont arrivés par le biais de la Conciergerie.

Représentation du palais de la Cité dans les Très Riches Heures du duc de Berry. © Photo. R.M.N. / R.-G. Ojéda

Représentation du palais de la Cité dans les Très Riches Heures du duc de Berry. © Photo. R.M.N. / R.-G. Ojéda

C’est également au cours du XIIIe siècle que le collège de Sorbonne, ancêtre de l’actuelle institution universitaire, voit le jour, tandis que le Louvre s’établit fièrement sur la rive droite de la Seine dans son format « château fort » typiquement médiéval. Ce dernier ne ressemble pas du tout au palais que nous connaissons, mais se trouve à l’emplacement de l’actuelle Cour Carrée du Louvre.

Le Louvre

Représentation du Louvre dans les Très Riches Heures du duc de Berry. © Photo. R.M.N. / R.-G. Ojéda

Trois quartiers pour trois populations différentes

Paris est alors délimitée en trois parties bien distinctes : l’île de la Cité, centre politique de Paris ; l’Université, actuelle rive gauche et centre universitaire sous le contrôle de l’église, et enfin la Ville, actuelle rive droite et zone de vie du peuple.

Plan-de-paris

Le coeur urbain de cette ville qui compte entre 150 000 et 200 000 habitants est délimité par l’enceinte de Philippe Auguste. Ce mur ponctué de presque 80 tourelles est destiné à protéger les habitants d’une éventuelle attaque militaire. 800 ans plus tard, ce mur nous permet de connaître avec précision les limites de Paris à l’époque et se découvre encore par endroit dans les rues de la capitale.

Si vous vous rendez au niveau du numéro 9 de la rue du Louvre, dans le 1er arrondissement, vous apercevrez par exemple les vestiges d’une des 77 tours de l’enceinte de Philippe Auguste : à l’angle des rues Charlemagne et des Jardins-Saint-Paul,  dans le 4e arrondissement, c’est une portion de presque 60 mètres du mur que vous découvrirez !

Enceinte philippe auguste

Des rues étroites, pavées et sombres

Pour se faire une idée de l’apparence des rues de la capitale au Moyen-Âge, c’est du côté de la ruelle Sourdis, dans le 3e arrondissement, qu’il faut se rendre. Pavés irréguliers dotés d’une rigole centrale pour permettre l’écoulement des eaux usées, bornes en pierre pour protéger les passants, maisons à encorbellement… Cette petite voie est la démonstration parfaite des rues médiévales !

© Paris_secret_75 / Instagram

© Paris_secret_75 / Instagram

En poursuivant votre chemin quelques rues plus loin en direction du Centre Pompidou, vous pourrez également découvrir la plus vieille maison de la capitale, située au 51 rue de Montmorency. On vous raconte d’ailleurs la petite histoire de cette maison ayant appartenu à l’alchimiste Nicolas Flamel dans cet article.

Maison-de-Nicolas-Flamel

À lire également : Les plus beaux vestiges du Moyen-Âge à Paris