fbpx

Avez-vous déjà entendu parler de "l'homme rouge", ce fantôme terrifiant qui hantait le palais des Tuileries ?

Par Julien Mazzerbo

Fantôme de l’opéra Garnier, fantôme du Louvre… Paris a son lot de légendes et de mystères qui traversent les siècles et perdurent dans l’imaginaire collectif. Au XVIe siècle, un fantôme, dont on n’entend plus parler aujourd’hui, semble s’agripper à la monarchie et fait son apparition lors des moments charnières de l’histoire de France.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un personnage récalcitrant 

En 1564, Catherine de Médicis est la régente du royaume de France après la mort du roi Henri II et de son fils François II. Dans l’attente que Charles IX atteigne la majorité, la reine réalise de nombreux projets dont la construction du palais des Tuileries, bâti à l’emplacement d’anciennes fabriques de tuiles médiévales (d’où le nom !). A l’intérieur se trouve des abattoirs où travaille un boucher qui refuse de quitter les lieux. Il est surnommé Jean l’Ecorcheur et, selon la rumeur, fait disparaître les corps des infortunés qui gênent la monarchie. Autre murmure qui se chuchote dans Paris : le boucher connaîtrait certains secrets de la famille royale qui menaceraient jusqu’à la reine elle-même.

Henri Sauvage, Portrait de Catherine de Médicis (1901)
Henri Sauvage, Portrait de Catherine de Médicis (1901)

inscription

Légende et apparitions

C’en est trop : Catherine de Médicis décide de faire assassiner le boucher et envoie le chevalier de Neuville pour effectuer la sale besogne. Avant de mourir, il maudit la reine et sa descendance. Curieusement, Charles IX décède quelques années après et son successeur Henri III est assassiné, signant la fin de la lignée des Valois. Les monarques qui suivent sont hantés par le fantôme de Jean l’Ecorcheur que l’on baptise “homme rouge“, “petit homme rouge” ou “fantôme des Tuileries“. Le palais royal devient le théâtre d’apparitions de mauvais augure : le boucher est aperçu la veille du meurtre d’Henri IV en 1610 et une femme de chambre de Marie-Antoinette rapporte que la reine aurait surpris le fantôme quelques heures avant la prise des Tuileries en 1792.

Anonyme, Incendie des Tuileries en 1871 © Musée Carnavalet
Anonyme, Incendie des Tuileries en 1871 © Musée Carnavalet

Même Napoléon aurait été visité par le fantôme avant sa défaite en 1815 ! Jean l’Ecorcheur apparaît pour la dernière fois devant un personnage royal en 1823, quelques heures avant le trépas de Louis XVIII, mais il est aperçu à nouveau lors de l’incendie du palais des Tuileries en 1871 par de nombreux témoins, date de sa dernière apparition. Qui sait, vous pourriez peut-être le croiser au détour d’une ruelle sombre…

A lire également : Au Moyen Age, cet échafaud effroyable à Paris pouvait mettre à mort jusqu’à 50 condamnés !

Image à la une : Léon Sabatier et Albert Adam, Incendie des Tuileries (1873)

Sources : France Bleu, Ouest-France

Julien Mazzerbo

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Je m'inscris

News populaire