Ces bâtiments parisiens qui allient architecture moderne et ancienne

Pyramide du Louvre

En perpétuelle évolution, la ville de Paris ne cesse d’accueillir des projets architecturaux toujours plus nombreux et originaux. L’une des tendances les plus populaires consiste à allier deux époques, deux styles architecturaux. En voici quelques exemples.

L’ancien hôpital Laennec reconverti en centre d’affaires

Ancien hôpital Laennec

Inoccupés depuis 2000, les anciens bâtiments de l’hôpital Laennec à Paris ont eu le droit à de profondes modifications. À l’origine, il y a donc des bâtiments datant des 17e et 18e siècles, tous inscrits et partiellement classés à l’Inventaire des Monuments Historiques. Ces derniers appartenaient à l’ancien hospice des Incurables, fondé en 1632 par le Cardinal de La Rochefoucauld. Ils sont encore aujourd’hui préservés et occupent le centre du terrain. Autour, c’est un ensemble de bâtiments neufs qui s’est intégré à la bâtisse originelle. Ce projet ambitieux accueille des immeubles résidentiels, des bureaux ou encore une résidence étudiante. On trouve aussi un jardin d’environ 3 500 m² accessible au public. L’occasion d’une belle balade pour admirer les derniers vestiges historiques du coin.

Ancien hôpital Laennec – rue de Sèvres, Paris 75007
Métro : Vaneau (ligne 10)

Les Docks – Cité de la Mode et du Design

Les Docks Cité de la Mode et du Design

Construit en 1907, le bâtiment Les Docks de Paris est l’un des premiers construit en béton armé. Cet imposant entrepôt long et rectangulaire était initialement utilisé pour stocker les marchandises introduites sur la Seine par les bateaux. Près d’un siècle plus tard, le lieu est quelque peu délaissé et un concours est organisé pour lui donner une nouvelle jeunesse. En 2005, le pari est pris de transformer l’ancien entrepôt en un centre culturel et un musée, la Cité de la mode et du Design. Il faut pour cela offrir au bâtiment une façade digne d’accueillir de grands événements culturels. Au-dessus des anciens magasins généraux, on ajoute ainsi une façade de verre de couleur verte sous forme d’onde combinée avec de l’acier, du bois, et une toiture panoramique gazonnée. Depuis, les expositions et les soirées ne cessent de remplir les lieux, preuve que le pari est réussi.

Les Docks Cité de la Mode et du Design – 34 Quai d’Austerlitz, 75013 Paris
Métro : Gare d’Austerlitz (ligne 5 / ligne 10)

Le Louvre et sa Pyramide

Pyramide du Louvre

Le sujet est toujours sensible pour certains Parisiens, même 30 ans après. Oeuvre de l’architecte sino-américain Ieoh Ming Pei, cette pyramide a été commandée par l’ancien Président François Mitterrand. Alors que l’objectif de cette installation était de moderniser le palais, les critiques n’ont pas tardé. Les mécontents trouvent qu’une telle construction fait injure au classicisme du musée. Au cœur de ce palais historique, les Parisiens doivent désormais s’habituer à cet édifice d’acier et à ses 673 losanges de verre. Peu importe, la Pyramide est inaugurée en 1989 et, malgré les critiques, continue d’accueillir les millions de visiteurs venus découvrir l’impressionnante collection du Louvre.

Musée du Louvre – rue de Rivoli, Paris 75001
Métro : Louvre-Rivoli (ligne 1)

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication

En 2005, le ministère de la Culture et de la Communication prend possession d’un ensemble immobilier situé dans le 1er arrondissement à Paris. Cet îlot d’immeubles est à l’origine constitué de deux bâtiments distincts et hétérogènes. D’un côté, une bâtisse datant de 1919 au style classique et de l’autre, un bâtiment simple et de style moderne datant des années 60. Dans le but de créer l’unité entre les deux édifices, l’architecte Francis Soler choisit de combiner l’ancien et le nouveau pour en faire un tout homogène. Il enveloppe ainsi les deux bâtiments dans une même façade unifiée, une carapace poreuse, toute en plaques d’acier inoxydable découpées au laser. On trouve aussi un jardin expérimental, qui recrée une micro-forêt australe comme en Nouvelle-Zélande ou en Tasmanie.

Ministère de la Culture et de la Communication – 182 Rue Saint Honoré, 75001 Paris
Métro : Palais Royal Musée du Louvre (ligne 1 / ligne 7)

Les Halles et sa Canopée

La Canopée des Halles

Le centre des Halles semble habitué aux importants travaux mais le dernier chantier en date a récolté son lot de critiques. Inaugurée en 2016, la Canopée vient remplacer les pavillons Willerval. Et c’est le style de cette nouvelle installation qui est au cœur des débats. Assez imposante, la structure s’inspire de courbes végétales. La Canopée est en effet un terme utilisé pour désigner la partie supérieure des forêts, en contact direct avec l’atmosphère libre et les rayons du soleil.

Les Halles de Paris – Paris 75001
Métro : Étienne Marcel (ligne 4)

Des logements historiques à deux pas du parc Montsouris

Un hôtel particulier transformé en logements

A deux pas du parc Montsouris, dans le 14e arrondissement de Paris, les riverains ont assisté pendant de nombreuses années à un chantier assez particulier. Il était question de construire quatorze logements, dont dix dans un immeuble neuf sur le point de sortir de terre. Les quatre autres devaient prendre place dans un bâtiment en cours de réhabilitation. Et pas n’importe lequel, un ancien hôtel particulier datant de 1885… Le style si particulier du 19e siècle cohabite donc désormais avec des enjeux immobiliers bien contemporains.

À lire également :
5 choses à savoir sur l’architecture parisienne
5 astuces pour dater les façades parisiennes