fbpx

Jusqu'à 1 500 € la nuit : des bureaux parisiens loués pour les touristes durant les JO

Un immeuble parisien - © Alexander Demyanenko / Adobe Stock
Par Romane Fraysse

L’ouverture des JO se rapproche à grands pas. Et l’événement sportif compte accueillir 16 millions de visiteurs dans la capitale : seul souci, le manque de logements disponibles. Sous-location, Airbnb, hôtels à des prix exubérants… les plans se multiplient, et parmi eux, une société de logements saisonniers a eu l’idée astucieuse de s’attaquer aux bureaux vides !

Le logement totalement déstabilisé

L’expression “plein à craquer” n’aura jamais été aussi vraie. Si la circulation sera fortement limitée pour les véhicules motorisés, il sera aussi difficile de trouver un logement inoccupé durant l’événement sportif. En effet, les JO de Paris 2024 s’apprêtent à accueillir 16 millions de visiteurs, et face à la crise immobilière, il ne reste plus qu’à être inventif. Si certaines chambres du CROUS ont d’emblée étaient réquisitionnées pour le personnel des JO, les touristes pourront quant à eux profiter d’une nuit dans un appartement sous-loué, dans un logement Airbnb, ou dans un hôtel… à condition d’être prêt à payer un loyer multiplié par six !

Immeuble parisien
Immeuble parisien

Une vraie stratégie financière

Face à cette forte demande, une entreprise de location de courte ou moyenne durée a trouvé une autre solution. Dénommé Checkmyguest, celui-ci a tout simplement eu l’idée de transformer les bureaux vides en logements touristiques. De nombreux locaux se retrouvent vides depuis la pandémie du Covid-19 et le développement du télétravail. L’Assemblée nationale envisageait déjà de transformer durablement un grand nombre de bureaux en logements… mais elle semble s’être fait dépasser ! Checkmyguest se charge ainsi des travaux, de la gestion locative et des services de conciergerie. Et le jeu en vaut la chandelle, puisque le prix d’une nuit durant les JO sera compris dans une fourchette allant de 1 000 à 1 500 euros, soit cinq fois le prix habituel.

Immeubles parisien
Immeubles parisiens

Pour les JO, quelle éthique ?

En parallèle des multiples stratégies immobilières qui fleurissent chez les professionnels et les particuliers sans être régulées, de nombreuses associations comme Le Revers de la médaille continuent à alerter sur le grand “nettoyage social” qui est en train d’être fait dans les rues de Paris. De nombreuses personnes sans-domicile fixe, souvent sans-papier et parfois mineurs, continuent à être délogées de leur campement sans que de réelles solutions d’hébergement soient proposées. Difficile de ne pas s’offusquer de l’absurdité de la situation, lorsque l’on constate que des logements semblent soudainement faciles à libérer pour le tourisme.

Une tente sous un pont de Paris, 2021 - © Shutterstock
Une tente sous un pont de Paris, 2021 – © Shutterstock

À lire également : Avenues, places, ponts, quais fermés… la circulation entièrement chamboulée à Paris pour les JO

Image à la une : Un immeuble parisien – © Alexander Demyanenko / Adobe Stock



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire