Le stationnement des deux roues sera bien payant à partir de septembre

Les motards ne pourront plus y échapper. Les élus du Conseil de Paris ont finalisé les derniers éléments concernant le stationnement payant des deux roues motorisés thermiques dans la capitale. Une convention avec les gestionnaires de parkings souterrains a été approuvée. 

Les dernières précisions au Conseil de Paris

Les conducteurs de deux roues n’ont plus que quelques semaines pour profiter du stationnement gratuit. A partir du 1er septembre 2022, se garer dans les rues de Paris sera payant pour eux aussi. 

Ce projet – qui provoque la colère des motards – a été voté il y a un an. Il devait être mis en vigueur le 1er janvier 2022 avant que des “contraintes techniques” n’obligent la Mairie à repousser l’échéance. Lors du Conseil de Paris, qui a démarré le 31 mai dernier, les élus ont apporté la dernière pierre à l’édifice en approuvant une convention avec les gestionnaires de parkings souterrains de la ville. 

Concrètement, qu’est-ce qui va changer ? 

A partir du 1er septembre 2022, le stationnement deviendra payant pour tous les deux roues motorisés (2RM) thermiques, mais pas pour les 2RM électriques. Concernant les tarifs appliqués, la capitale sera découpée en deux zones : la zone 1 s’étend du 1er au 11e arrondissement et la zone 2 comprend les derniers arrondissements, ainsi que le bois de Boulogne et de Vincennes. D’après les informations du Parisien, le prix sera 50% moins élevé que pour les voitures. Comptez, pour les visiteurs, trois euros par heure pour un stationnement en zone 1 et deux euros par heure en zone 2. 

La convention signée avec les gestionnaires de parkings souterrains permettra aux motards d’obtenir des tarifs préférentiels. Comptez 90 euros pour un pass mensuel en zone 1 et 70 euros en zone 2. Toujours selon Le Parisien, “cet abonnement dans un parking dit de référence permettra [aux conducteurs de deux roues] de bénéficier de tarifs aménagés (1,20 euro/h en zone 1 et 80 cts/h en zone 2) dans les autres parkings partenaires”. Les résidents et professionnels pourront aussi bénéficier de tarifs avantageux. 

Pour rappel, cette mesure vise à inciter les motards à se stationner en sous-sol et “désencombrer l’espace public”. 

À lire également : La Mairie de Paris veut des cantines 100% bio avec “au moins deux repas végétariens par semaine” 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités