fbpx

Encadrement des loyers : un dépassement moyen de 150 € par mois en 2023 à Paris

Toits de Paris © Adobe Stock
Par Romane Fraysse

Ce mardi 23 janvier 2024, un rapport a estimé le taux moyen de dépassement du prix des loyers à 150 € par mois au cours de l’année précédente. Un chiffre injustifié, qui justifie la mise en place d’un encadrement des loyers parisiens depuis 2019.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

De nombreux signalements

Après une réunion tenue ce mardi 23 janvier 2024, les élus en charge de l’encadrement des loyers à la mairie de Paris ont constaté un dépassement de 159 euros par mois en moyenne, ce qui équivaut à un trop-perçu d’environ 3 500 euros. Ces chiffres ont été calculés à la suite d’un grand nombre de signalements lancés au sein de la capitale en 2023. Leur étude montre que la plupart d’entre eux concernent de petites surfaces, avec une moitié de T1, menaçant ainsi les populations les plus précaires vivant au sein de la capitale.

Villa Montmorency © Pascale Gueret / Adobe Stock
Villa Montmorency © Pascale Gueret / Adobe Stock

Des dépassements trop répandus

Parmi les 1 631 signalements reçus en un an sur la plateforme de la mairie, seulement 11 % des dossiers ont été régularisés, ce qui laisse imaginer que la situation est bien plus catastrophique qu’on ne le pense. Les élus rappellent que dans 60 % des cas étudiés, le dépassement est avéré, ce qui prouve l’efficacité de l’encadrement des loyers. Ces abus semblent surtout concerner les biens gérés par des agences immobilières, à qui la mairie de Paris demande de rester plus vigilantes.

La rue Turbigo. DR
La rue Turbigo. DR

Paris, première ville à encadrer les loyers

Depuis 2019, Paris est la première ville à avoir appliqué l’encadrement des loyers : les loyers sont alors plafonnés selon un “loyer de référence” qui ne doit pas être dépassé. Cela s’applique désormais dans d’autres villes comme Lille, Lyon, Villeurbanne, Montpellier ou Bordeaux. L’adjoint au logement Jacques Baudrier se réjouit de l’application de cette mesure, et espère que le nombre de signalements augmentera au fil des années. Celui-ci rappelle que l’État a recueilli 1631 signalements en 2023, alors qu’il n’en a reçu que 120 aux trois années précédentes.

Pour signaler un dépassement de loyer, il suffit désormais de remplir un formulaire en ligne sur le site de la Ville de Paris. Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, il faut toutefois que ce soit votre résidence principale, qu’il appartienne à un propriétaire privé (particulier ou agence immobilière), et que votre bail ait été signé après le 1er juillet 2019.

Romane Fraysse

À lire également : À Paris, près d’1 appartement sur 5 est laissé vacant

Image à la une : Toits de Paris © Adobe Stock

http://bit.ly/visitespariszigzag



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire