fbpx

Après le cinéma Bretagne, Pathé ferme définitivement le Gaumont des Champs-Élysées

Le cinéma Gaumont des Champs-Elysées - © Mamiko Oka
Par Romane Fraysse

Quelques jours après la fermeture du cinéma Bretagne à Montparnasse, c’est le Gaumont des Champs-Élysées qui vient de fermer définitivement ses portes, le 3 décembre 2023, alors qu’il fêtait cette année ses 90 ans.

L’histoire du Gaumont-Marignan

C’est le 30 mars 1933 que le Gaumont-Marignan est inauguré aux numéros 27-33 de la célèbre avenue des Champs-Élysées, sous l’impulsion de Bernard Natan, dirigeant de Pathé. Lors de cette soirée, le film projeté est La Dame de chez Maxim’s d’Alexandre Korda, en présence de personnalités du cinéma, telles que Louis Lumière ou Françoise Rosay, mais aussi de la styliste Coco Chanel ou du théologien Kaddour Benghabrit. Composé de six salles d’une capacité de 1 500 spectateurs, le Gaumont-Marignan était célèbre pour son architecture Art déco conçue par Eugène Bruynell.

La grande salle du cinéma Marignan Pathé-Natan, avant restauration, 1933 - © Revue La Construction Moderne / Touly, © Bibliothèque. SIAF/Cité de l'architecture & du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle
La grande salle du cinéma Marignan Pathé-Natan, avant restauration, 1933 – © Revue La Construction moderne / Touly, © Bibliothèque. SIAF/Cité de l’architecture & du patrimoine/Archives d’architecture du XXe siècle

Le cinéma connaît toutefois de nombreuses transformations : rénové en 1957, il voit sa grande salle divisée en deux en 1968, puis quatre nouvelles autres salles être créées. Finalement racheté par Gaumont en 1992, celui-ci est de nouveau rénové, et entièrement décoré par le couturier Christian Lacroix. Puis, il revient aux mains de Pathé lors de la fusion du groupe avec Gaumont en 2001.

La disparition d’un cinéma quasi centenaire

Avec ses six salles d’une capacité totale de 1 500 spectateurs, le Gaumont-Marignan a longtemps été une adresse emblématique aux 27-33 avenue des Champs-Élysées. Déjà, en 2003, le réalisateur Claude Lelouch partage son amour de “la plus belle avenue du monde”, et milite pour “reconstruire vite des cinémas” : “Je vois les cinémas disparaître les uns après les autres, et finalement, il ne restera plus qu’une avenue pour aller bouffer […] La culture est fondamentale”.

Une salle de cinéma Gaumont. DR
Une salle de cinéma Gaumont. DR

Malheureusement, la situation ne s’est pas améliorée, en particulier depuis la pandémie de Covid-19. Comme pour beaucoup d’établissements, le Gaumont-Marignan a vu sa fréquentation décroître fortement au fil des années, jusqu’à prendre la décision de fermer ce 3 décembre 2023. Quel avenir alors pour ce grand établissement réparti sur plusieurs étages ? Rien n’est encore annoncé, mais il est à craindre qu’une nouvelle grande enseigne de mode reprenne les clés, comme c’est désormais le cas sur une grande partie de l’avenue.

Deux cinémas Pathé fermés en peu de temps

Si avec ses vingt cinémas, l’avenue des Champs-Élysées était autrefois l’un des principaux lieux du septième art à Paris, les choses ont bien changé au fil des années. Les Parisiens se déplacent désormais dans des arrondissements plus centraux, et boudent la célèbre avenue adorée par le tourisme. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle Pathé ferme ce cinéma, quelques jours après l’avoir fait pour le Bretagne. Aurélien Bosc, président de Pathé Cinémas, explique avoir voulu transformer le Gaumont-Marignan en salle premium, au même titre que le Pathé Parnasse.

Aurélien Bosc, président de Pathé films depuis 2019. DR
Aurélien Bosc, président de Pathé films depuis 2019. DR

Mais cette nouvelle stratégie “premium” n’a pas pu voir le jour à une adresse comme celle-ci, où l’architecture classée présente une vraie contrainte pour l’ambitieux chantier voulu par le groupe. Face à cette impossibilité, le président a donc tout bonnement décidé de fermer le Gaumont-Marignan. En parallèle, un chantier est en train d’être mené au Pathé Palace pour dévoiler une nouvelle salle dès 2024, qui sera sans surprise… premium ! Le cinéma, art historiquement populaire, semble plus que jamais être voué à l’élitisme.

Romane Fraysse

À lire également : À Montparnasse, le mythique cinéma Bretagne vient de fermer définitivement ses portes 

Image à la une : Le cinéma Gaumont des Champs-Élysées – © Mamiko Oka



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire