La programmation ultra alléchante du Grand Palais en 2019

La lune dans tous ses états artistiques, la redécouverte de l’art soviétique, Michael Jackson en majesté et Miró célébré… Le Grand Palais nous éblouit par une programmation riche et diversifiée. On vous fait un récap des expos à voir et à venir.

Il n’est pas encore trop tard pour y aller : On the Wall et la rétrospective Miró

Elle avait divisé les critiques à son ouverture : l’exposition Off the Wall dédiée au King Of Pop s’expose encore jusqu’au 14 février. Grand amateur d’art, Michael Jackson a su impacter comme nul autre artiste pop l’art contemporain. 120 œuvres, de Basquiat en passant par David Lachapelle et Andy Warhol, témoignent de l’influence exercée par l’american prodigy sur une quarantaine d’artistes.

Quant à la rétrospective Miró qui s’achève le 4 février, ce sont pas moins de 150 œuvres du peintre catalan qui s’offrent aux yeux du public. De ses débuts aux toiles brûlées des années 70, ce panorama exceptionnel regroupe de nombreux chefs-d’œuvre emblématiques, faisant toute la lumière sur le génie flamboyant de Miró.

30311235137_b40a42edb7_b

La Lune, aux frontières du rêve cosmique

Le 20 juillet 2019, nous fêterons les cinquante ans des premiers pas de l’Homme sur la lune. Le Grand Palais fait de cet anniversaire un événement avec La Lune, du voyage réel aux voyages imaginaires. Cet astre qui fascine les terriens depuis la nuit des temps se verra exposé à travers des œuvres et instruments scientifiques venus des quatre coins du monde, allant de l’Antiquité à notre époque. Une exploration inédite sur notre rapport à la lune.

Marc Chagall, Le paysage bleu Marc Chagall, Le paysage bleu (détail), 1949, Allemagne, Wuppertal, Von der Heydt Museum © VG Bild-Kunst, Bonn ; Photo © ARTOTHEK © Adagp, Paris 2019
Marc Chagall, Le paysage bleu
Marc Chagall, Le paysage bleu (détail), 1949, Allemagne, Wuppertal, Von der Heydt Museum © VG Bild-Kunst, Bonn ; Photo © ARTOTHEK © Adagp, Paris 2019

La Lune, du voyage réel aux voyages imaginaires, du 3 avril au 22 juillet

Coup de projecteur sur l’art soviétique

Tombé dans l’oubli après la chute de l’URSS, l’art soviétique des années 1920/1930 opère un come-back par la grande porte. Rouge, Art et utopie au pays des Soviets questionne les relations étroites entre Art, idéologie et pouvoir socialiste. L’exposition examine ce pan de l’histoire artistique du pays. Pour l’occasion, le Grand Palais fait venir des œuvres rares, en partenariat avec les plus grands musées russes.

Kuzma PETROV-VODKINE, Fantaisie 1925 copyright Musée russe de Saint Pétersebourg
Kuzma PETROV-VODKINE, Fantaisie 1925 , Musée russe de Saint Pétersbourg

Rouge, Art et utopie au pays des Soviets, du 20 mars au 1er juillet

Le Grand Palais, 3 avenue du Général Eisenhower

À lire également : Les expos à ne pas louper en 2019
5 musées chaleureux où passer l’hiver

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités