immeubles-parisiens-paris-zigzag

C’est une première en France depuis août 2015, après une flambée des prix incessante et le plafond des 10 000 euros le mètre carré percé, le marché immobilier parisien connaît enfin une baisse. Ainsi, après avoir connu quelques mois de stagnation, la tendance s’est effectivement inversée. Cette situation s’explique d’une part par la crise du Covid-19 mais également par la tendance croissante des Parisiens à quitter leur ville au profit de la province.

D’après une étude de SeLoger.com, il a été calculé que les prix de l’immobilier dans la capitale ont été multipliés par 5 en 25 ans, de quoi se demander quand cette spectaculaire montée des prix allait connaître un frein. À la novembre 2020, le prix moyen au mètre carré affichait une étiquette de 10 850 €. Selon les notaires du Grand Paris, ce même prix se situe aujourd’hui aux alentours de 10 700€, ce qui équivaut à une baisse remarquable de 1,4% en seulement quelques mois.

immeubles-parisiens-paris-zigzag

Autre chiffre assez ahurissant, l’indice de tension immobilière, calculé par le réseau MeilleursAgents a connu une baisse drastique : quand un bien attirait en moyenne plus de 30 candidats en 2019, ce nombre a été réduit à 5 aujourd’hui.

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance surprenante, parmi lesquels le retrait des investisseurs, préférant attendre que la tempête Covid passe avant de placer leurs pions. Les banques, bien que les taux soient très bas, sont de leur côté de plus en plus frileuses à l’idée de prêter si bien que le taux de refus de crédits est passé de 10 à 15% en une année. Enfin et surtout, la situation s’explique aussi par le désamour croissant que les Parisiens vouent à leur ville, lesquels désertent la capitale par milliers chaque année.

À lire également :
Pourquoi les Parisiens veulent-ils quitter Paris ?

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités