Le Paris haussmannien du XIXe siècle cohabite de plus en plus étroitement avec une architecture tantôt déroutante, tantôt impressionnante mais toujours brillante. Petit tour d’horizon des principaux édifices modernes et contemporains de la capitale.

La Pyramide du Louvre

Commençons par un classique : trônant dans la cours du Palais du Louvre, la pyramide inaugurée en 1988 est une véritable prouesse architecturale bâtie par le sino-américain Ieoh Ming Pei. Elle vient casser le paysage et déranger – de manière positive ou négative selon les écoles – l’œil du promeneur.

Pyramide du Louvre à Paris

La Fondation Louis Vuitton

Depuis six ans maintenant, ce voilier de verre, aussi intimidant que transparent occupe une partie du célèbre Bois de Boulogne. L’architecte Franck Gehry explique sa forme en ces termes : « (je voulais) concevoir pour Paris un vaisseau magnifique qui symbolise la profonde vocation culturelle de la France ». Embarquez donc !

Le Centre Pompidou

On ne le présente plus. Ce mastodonte de tuyaux colorés et d’escalators abritant d’immenses espaces où l’admiration de l’art moderne est reine ne passe pas inaperçu. Œuvre du très reconnu Renzo Piano et de Richard Rogers, le Centre Pompidou abrite également un restaurant panoramique dont la vue vaut le détour.

Le Centre Georges Pompidou (Beaubourg) vu de la Tour Saint-Jacqu

La Philharmonie de Paris

 Nichée en plein cœur du parc de la Villette dans le 19e arrondissement, la Philharmonie de Paris résulte du travail novateur de Jean Nouvel. Recouverte d’un pavement de 340 000 oiseaux d’aluminium dans différentes nuances de gris, l’architecture de l’édifice nous berce avant même d’entendre la moindre mélodie qui se joue à l’intérieur.

 La Seine Musicale  

On reste dans la musique mais dans un tout autre style. Direction la pointe de l’île Seguin aux pieds du Domaine national de Saint-Cloud où est installé depuis 2017 ce complexe musical aux allures de paquebot géant. Plus de 1 000 mètres carrés de panneaux photovoltaïques pivotent au rythme du soleil et offrent un spectacle époustouflant à deux pas de Paris, sur la commune de Boulogne-Billancourt.

La Seine Musicale à Boulogne © Fred Romero

L’Institut du Monde Arabe

Lieu d’échanges culturels entre les civilisations arabes et le monde occidental, réalisé par le même architecte que la Philharmonie de Paris Jean Nouvel, ce monument tranche dans un quartier marqué par les traditions. Face à la cathédrale de Notre-Dame de Paris, l’Institut du Monde Arabe reprend les codes de l’architecture islamique tels que les fenêtres à volets de la façade Sud inspirées des moucharabiehs des palais mauresques.

La coupole de l’ancien siège du Parti Communiste Français

Signée par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, la coupole de l’Espace Niemeyer, 2 place du Colonel-Fabien dans le 19e arrondissement, est tapissée de milliers de lames métalliques scintillantes qui offrent un véritable spectacle hypnotisant à quiconque fixe le plafond. Ancien siège du Parti Communiste, il accueille aujourd’hui de nombreuses conférences, des expositions et des défilés, de Prada à Jean-Paul Gautier.

coupole-Parti-communiste-paris-zigzag

 La canopée des Halles

Comme le signalait justement Oscar Niemeyer : « tout l’univers est fait de courbes ». C’est ce qu’ont voulu montrer Patrick Berger et Jacques Anziutti en empruntant les formes courbes des arbres qui composent la canopée des forêts pour former celle des Halles. 18 000 écailles de verre laissent pénétrer la lumière… et la pluie de temps en temps.

Le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Comme caché au milieu de la végétation, voisin de la Dame de fer, et perché sur pilotis en bord de Seine, le musée du Quai Branly accueille les collections d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Jean Nouvel souhaitait concrétiser l’idée de ponts entre les cultures dans son architecture.

musée-quai-branly-paris-zigzag
Instagram @paris.en.expos

À lire également :  5 choses à savoir sur l’architecture parisienne

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités