fbpx

Cet incroyable village et son château classé du XIIè siècle est incontestablement un des plus beaux de France !

Beynac-et-Cazenac © AdobeStock_Friedberg
Par Alexandre M

Des châteaux, des sites préhistoriques, des villages de caractère hauts en couleur ou encore une gastronomie réputée… le Périgord Noir est une région très appréciée pour de nombreuses raisons. Rien d’étonnant à ce que beaucoup la choisissent pour les vacances ou comme cadre de vie.  Traversée par la Vallée de la Dordogne, qui regorge de sites et de paysages naturels exceptionnels, la région présente l’avantage de se situer au carrefour d’importants sites touristiques comme la cité médiévale de Sarlat, les grands sites préhistoriques de la Vallée de la Vézère (Lascaux, Les Eyzies…) et autres attractions du département voisin du Lot. (Rocamadour, Padirac…). Et si vous êtes conquis par Sarlat et son incroyable patrimoine historique daté du Moyen-Âge, alors mieux vaut ne pas s’arrêter en si bon chemin et partir à 10km de là…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un village à l’image de sa région : riche en histoires !

Ruelles en pierre, maisons de pierres blondes… cette atmosphère médiévale est tout aussi présente à Beynac-et-Cazenac, autre merveille historique de la région. ​​Tout le charme de ce village médiéval au cachet unique, d’un peu plus de 500 habitants, se dévoile donc à travers ses maisons typiques aux toits de lauze, mais aussi ses portes fortifiées, ses ruelles et placettes pavées, sa chapelle seigneuriale devenue l’église Sainte Marie ou encore son calvaire dominant la Dordogne. Habité dès l’âge du Bronze final, soit 2 000 ans av J.C., cet éperon rocheux constituait de base un site défensif et un observatoire exceptionnel.

Beynac-et-Cazennac village
© Boris Stroujko / Adobe stock

Toutefois, la première mention historique de Beynac remonte à 1115, lorsque Maynard de Beynac fait un don aux religieuses de Fontevrault. Toute l’histoire du village, et plus généralement celle du Périgord noir, se rattache ainsi à l’histoire de l’ancienne famille de Beynac. Visiter Beynac, c’est aussi arpenter les traces de grandes figures historiques, comme Richard Cœur de Lion, Simon de Montfort et ses croisés, Aliénor d’Aquitaine et des périodes marquantes comme la Guerre de Cent ans. Soit au total, pas moins de 5 siècles d’histoire…

Un château qui fut autrefois l’une des plus grandes places fortes de France

Lorsque l’on pense à Beynac-et-Cazenac, c’est l’une des premières images qui vient en tête, tant il est indissociable du village : le majestueux château-fort qui surplombe le tout. Au sommet d’une falaise vertigineuse, le château de Beynac domine majestueusement le village de Beynac-et-Cazenac depuis plus de neuf siècles. Rare château médiéval parmi les mieux conservés, sa construction remonte donc au xiie siècle, lorsque les barons de Beynac souhaitent verrouiller la vallée. À l’époque de la guerre de Cent Ans, la forteresse de Beynac est l’une des places fortes françaises, la Dordogne servant alors de frontière entre les fiefs du roi de France et la Guyenne, propriété du roi d’Angleterre. Herse, donjon, douves, créneaux, mâchicoulis, salle des gardes, salle des États, oratoire ou encore cuisines hors norme… tous les éléments propres à un véritable château médiéval sont bel et bien là, et dans un parfait état de conservation. Vient enfin la cerise sur le gâteau lors de la visite : la terrasse de l’éperon.

Beynac-et-Cazenac © AdobeStock_makasana photo
Beynac-et-Cazenac © AdobeStock_makasana photo

L’endroit qui offre l’un des panoramas les plus incroyables de la région. Et si l’on s’y rend un jour de beau temps, on peut même avoir la chance d’assister à un ballet de montgolfières survolant la vallée. Classé monument historique depuis 1994, le majestueux château a même fait parler sa puissance sur le grand écran, en servant de décor pour des films tels que Jeanne d’Arc de Luc Besson, La fille de d’Artagnan ou, plus récemment, Le Dernier duel de Ridley Scott. Même les célèbres Visiteurs que sont Jacquouille et Godefroy de Montmirail ont arpenté les abords du château dans Les couloirs du temps (1998).

L’alliance parfaite entre monument historique remarquable et panorama exceptionnel © Château de Beynac
L’alliance parfaite entre monument historique remarquable et panorama exceptionnel © Château de Beynac

inscription

Bon vivre et bien manger, la destination idéale par excellence ! 

Après cet incroyable voyage médiéval en hauteur, la redescente au cœur du village est on ne peut plus agréable. Si l’occasion est une fois de plus donnée pour admirer les toits typiques de la région construits avec la lauze du Périgord, c’est en descendant du château que se trouve une jolie balade le long du port du village. En activité jusqu’au XIXe siècle pour accueillir les gabariers, les coureaux et autres petits navires qui transportaient des marchandises jusqu’à Bordeaux, le port est aujourd’hui un point de départ idéal pour une excursion sur la rivière. Embarquer à bord des gabarres de Beynac pour suivre les traces des gabariers de l’époque peut donc être une bonne idée pour poursuivre ce voyage dans le temps. Et si les balades au rythme de l’eau sont votre tasse de thé, une descente de la Dordogne en canoë, avec plusieurs parcours possibles (Beynac, Castelnaud, Roque Gageac, Cenac, Montfort, Carsac…) est l’une des activités phares de la région. Et après toutes ces émotions et activités, un peu de réconfort à table ne peut que faire le plus grand bien, encore plus dans le Périgord noir. Entre mi-juin et mi-septembre, les saveurs locales parfument le cœur du village grâce au traditionnel et impressionnant marché des producteurs de Pays. L’occasion idéale de déguster et admirer quelques merveilles, comme des fruits, légumes, pains, sucreries, bières, vins et autres produits artisanaux.

Une balade au fil de l’eau pour revivre l’épopée de la batellerie aux XVIIIe et XIXe siècles sur la rivière Dordogne © Gabarres de Beynac
Une balade au fil de l’eau pour revivre l’épopée de la batellerie aux XVIIIe et XIXe siècles sur la rivière Dordogne © Gabarres de Beynac

 

Beynac-et-Cazenac © Adobe Stock
Beynac-et-Cazenac © Adobe Stock

À lire également : Connaissez-vous l’incroyable histoire de ce sublime village médiéval élu village préféré des Français en 2014 ?

Image à la une : Beynac-et-Cazenac © Boris Stroujko / Adobe stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire