fbpx

Quelle est cette île paradisiaque et enchantée, entre maisons colorées et canaux romantiques ?

Burano © Aliaksandr Antanovich / Shutterstock
Par Sofiane

Ah, l’Italie. Un pays de rêve où les paysages enchantés nous offrent tout ce dont on a besoin. Un lac extraordinaire dans le nord et les Alpes qui nous salue. Des villes magnifiques et une culture incroyable. Un sud chaud en bord de mer. Et, surtout, des petites îles bucoliques qui nous offrent des vacances comme dans un tableau coloré…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Des couleurs et de la dentelle 

Outre la Sicile et la Sardaigne, le pays en forme de botte possède énormément d’îles et de presqu’îles, notamment dans la région de Venise. Et c’est exactement sur l’une d’entre elles qu’on vous emmène aujourd’hui. Burano, située dans le nord de la Lagune de Venise, est une magnifique petite île divisée en quatre îlots : San Mauro, Giudecca, San Martino, Terranova. Son développement commence au VIe siècle, après la chute de l’Empire Romain d’Occident. Mais c’est surtout au XVIe siècle que l’île prend de l’ampleur, grâce au commerce de la dentelle exportée dans l’Europe tout entière. Aujourd’hui, et malgré le déclin de cette industrie, elle reste l’une des principales ressources de l’île et l’un de ses emblèmes.

À lire également : Une incroyable porte en peirre coincée entre deux immeubles ?!

Flâner dans un tableau coloré 

Lorsque l’on arrive sur l’île, l’une des premières choses que l’on remarque est la couleur flamboyante des maisons. Du rose, du bleu, du jaune : une palette de couleurs magnifiques qui nous fait pétiller les yeux. La tradition veut, en fait, que ces petites maisons soient peintes pour que les pêcheurs, à l’époque, puissent retrouver leur habitation en cas de brume. Aujourd’hui, ces couleurs perdurent pour le bonheur de tous : les habitants ont l’obligation de repeindre leur maison une fois par an. Flâner dans les différents quartiers de l’île devient alors une fête, un tableau humain dans lequel on se balade facilement à pied. Surtout, étant proche de Venise, les nombreux canaux qui bordent les rues et les ruelles apportent un côté bucolique à la petite ville de Burano. Vous pourrez volontiers la traverser sur l’une des nombreuses gondoles : une activité parfaite en amoureux.

Burano © Arcady / Adobe Stock
Burano © Arcady / Adobe Stock

inscription

Des vacances en mille et une couleurs

En plus de découvrir l’architecture magnifique de l’île, Burano détient quelques lieux incroyables à visiter de toute urgence. D’abord, le musée de la dentelle expose des pièces sublimes d’une valeur inestimable et témoigne du savoir-faire de l’île dans cette confection très précise et délicate. Incroyable. Mais aussi l’église San Martino, la seule de Burano. Son aspect date du XVIe siècle, bien qu’elle n’ait été consacrée qu’en 1645. Deux choses surprennent, d’ailleurs, lorsqu’on s’y rend. Premièrement, elle ne possède pas de grande porte ou d’un grand portail : on y pénètre par une petite porte latérale. Deuxièmement, le campanile de l’église, haut de 53 mètres, est légèrement incliné à cause d’un affaissement de terrain. Les italiens ont une fâcheuse tendance à faire tanguer leurs bâtiments !

Burano © Pajor Pawel / Shutterstock
Burano © Pajor Pawel / Shutterstock

À lire également : Cette cité médiévale possède 5 châteaux forts !!

Photo à la Une : Burano © Aliaksandr Antanovich / Shutterstock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire