fbpx

Savez-vous dans quel célèbre édifice parisien se cache cette splendide coupole en vitraux datant de 1923 ?

La coupole du Printemps Haussmann - © Adobe Stock
Par Romane Fraysse

C’est au sixième étage d’un édifice du 9e arrondissement parisien que se trouve une immense coupole composée de vitraux. Ce splendide monument classé date de 1923, et a connu bien des péripéties au cours du siècle passé…

Un grand magasin du XIXe siècle

C’est sous le Second Empire que de grands magasins commencent à être aménagés au sein de la capitale. Peu de temps après la création du Bon Marché de la Rive gauche, les entrepreneurs Jules Jaluzot et Jean-Alfred Duclos fondent en 1856 la société Au Printemps afin de construire un magasin sur le boulevard Haussmann, qui ne cessera de s’agrandir. Inauguré en 1865, le magasin est alors doté de grandes vitrines qui laissent voir les galeries et les 17 comptoirs.

Façade du Printemps Haussmann
Façade du Printemps Haussmann

En , le magasin s’étend en occupant de nouveaux étages, accessibles grâce à deux ascenseurs alors inédits dans les commerces de l’époque. Ravagé par un grave incendie, l’édifice est reconstruit entre 1882 et 1883 par l’architecte Paul Sédille dans un style néo-classique. Une surface de 10 000 m2 accueille alors les différents commerces sur trois étages. Des artistes interviennent alors dans la décoration, comme Carrier-Belleuse qui est chargé des sculptures de la rotonde, ou Facchina qui s’occupe des mosaïques Art nouveau.

Un monument historique

En 1908, face au succès de cette entreprise, un nouveau bâtiment ouvre de nouvelles galeries à l’angle des rues Caumartin et de Provence, et reste directement relié au magasin plus ancien par un sous-sol. Et c’est justement au sommet de cet édifice que se trouve cette un chef-d’oeuvre architectural, classé aux monuments historiques ! En effet, le sixième étage est éclairé par une immense coupole en vitraux datant de 1923.

La coupole du Printemps Haussmann
La coupole du Printemps Haussmann

Conçue par le maître verrier Eugène Brière, la coupole est érigée à une hauteur de 16 mètres et son diamètre est de 20 mètres. On y trouve de nombreux motifs de fleurs et de feuilles colorées de bleue et d’orange, ainsi que de petites touches de jaune et de vert sur les motifs de feuilles allongées qui s’élèvent vers le sommet des vitraux.

Une splendide coupole classée

Cette coupole a connu des péripéties ! En effet, elle a dû être entièrement démontée durant la Seconde Guerre mondiale, afin de la préserver des risques de bombardements. Elle a ainsi été séparée en 3 185 panneaux avant d’être mise à l’abri dans les sous-sols d’un entrepôt de Clichy-la-Garenne. Entreposée durant plusieurs années, elle est ensuite remontée après bien des décennies passées ! C’est finalement le petit-fils de Brière lui-même qui a supervisé la restauration de la coupole en 1972 en s’appuyant sur les plans d’origine que la famille avait conservés.

L'incendie du 28 septembre 1921 - © Agence de presse Meurisse
L’incendie du 28 septembre 1921 – © Agence de presse Meurisse

Printemps Haussmann
64 boulevard Haussmann, 75009 Paris

À lire également : Les grands magasins parisiens se mettent à l’art contemporain

Image à la une : La coupole du Printemps Haussmann – © Adobe Stock



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Je m'inscris

News populaire