fbpx

Le revolver qui a tué Van Gogh est en vente

portrait-van-gogh-paris-zigzag
Par Alexandre L

C’est surement l’arme la plus emblématique de l’histoire de l’art, le revolver qui a mortellement blessé Vincent van Gogh va prochainement être mis aux enchères à l’hôtel Drouot de Paris.

On le rappelle, le peintre néerlandais, souffrant d’instabilité mentale, s’est donné la mort en 1890 à Auvers-sur-Oise. Armé de son pistolet et de son matériel de peinture, il se rend dans un champ et se tire dans la poitrine. Il se réfugiera en titubant dans l’auberge où il logeait et y trouve la mort deux jours plus tard, aux côtés de son frère Théo.

revolver-van-gogh-paris-zigzag
Twitter @JFGuyot

Quant au fameux revolver, il ne sera retrouvé dans ce même champ que 75 ans plus tard et remis à l’aubergiste qui le transmettra de générations en générations. L’arme sera ensuite exposée en 2016 au Musée Van Gogh d’Amsterdam jusqu’à aujourd’hui. S’il est impossible d’authentifier avec certitude le pistolet, les experts s’accordent pour dire qu’il s’agit bien de l’arme du suicide du maître impressionniste.

van-gogh-portrait-paris-zigzag

Estimé entre 40 000 et 60 000 €, il trouvera quoiqu’il en soit un nouveau propriétaire le 19 juin prochain.

À lire également :
Paris dans l’oeil du peintre Foujita
Van Gogh : les mystérieux documents découverts sous le plancher de son appartement à Londres



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire