En images : l’Exposition Universelle de 1900 en couleurs !

Expo Universelle de 1900 10

Le premier trottoir roulant à grande échelle, le Petit et le Grand Palais, le pont Alexandre III, la Gare d’Orsay devenue musée, le complètement fou Globe Céleste, des dizaines de pavillons plus fous les uns que les autres… L’Exposition Universelle de 1900, surnommée « l’exposition du Siècle », est clairement celle de tous les records et de toutes les folies. Ce n’est pas pour rien qu’elle a accueilli, en seulement six mois, plus de 50 millions de visiteurs !

Et si, à l’époque, la photographie n’était encore qu’à ses débuts et ne se faisait qu’en noir et blanc, une technique très utilisée à l’époque nous permet tout de même de découvrir Paris en couleurs : la colorisation photographique, un procédé qui consiste tout simplement à ajouter de la couleur aux photographies en noir et blanc ! Suivez-nous pour une balade haute en couleurs dans les rues de Paris au tournant du XXe siècle :

Expo Universelle de 1900

Le Palais des Nations et la rue des Nations

Expo Universelle de 1900 6

La tour Eiffel avec, en fond, l’ancien palais du Trocadéro

Expo Universelle de 1900 9

L’ancien palais du Trocadéro

Expo Universelle de 1900 3

Le pont Alexandre III avec, en fond, l’Hôtel des Invalides

Expo Universelle de 1900 2

Le Palais de l’Electricité et son Château d’Eau

Expo Universelle de 1900 10

La porte monumentale servant d’entrée principale de l’Exposition, sur la place de la Concorde

Expo Universelle de 1900 8

Le Palais des Mines et de la Métallurgie

Le Pavillon des États-Unis

Le Pavillon des États-Unis

Expo Universelle de 1900 1

Le Petit Palais

Le pavillon de la Belgique

Le pavillon de la Belgique

Ces clichés ont été pris par le photographe américain Joseph Hawkes et colorisés par William Henry Goodyear, l’un des historiens de l’art et de l’architecture les plus réputés de son époque, lors d’un voyage de six semaines à Paris lors de l’Exposition universelle de 1900. Des pépites désormais conservées au Brooklyn Museum de New York !

À lire également : À quoi ressemblait Paris en 1900 ?