fbpx

Ce sport a disparu pour toujours de la programmation des Jeux Olympiques après de terribles événements à Paris

Stade Yves-du-Manoir © Paris 2024
Par Alexandre M

Dans quelques mois, ce n’est pas seulement Paris, mais bien le monde entier qui s’apprête à vibrer au rythme d’un événement ultra-attendu : les Jeux Olympiques d’été. Trois ans après les Jeux de Tokyo, c’est donc la Ville Lumière, mais également d’autres sites à travers la France, qui auront l’extrême honneur d’accueillir la compétition la plus suivie au monde. S’il n’est pas trop tard pour espérer assister à des épreuves, une chose est sûre : Paris entend bien frapper un grand coup pour le retour des olympiades sur les terres de la Tour Eiffel.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Une concurrence moins forte qu’aujourd’hui

La dernière fois que la capitale a accueilli cet événement plus que prestigieux, c’était en 1924, soit 100 ans auparavant. Une édition mémorable dans l’histoire des Jeux, que ce soit pour l’introduction de la devise olympique et de la cérémonie de clôture, ou pour les performances individuelles de l’escrimeur français Roger Ducret ou du nageur américain Johnny Weissmuller, future star d’Hollywood en tant que roi de la jungle. Mais l’on se souvient aussi de cette édition 1924 pour des raisons moins glorieuses. L’un des grands rendez-vous de cette édition est le tournoi de rugby à XV, une discipline qui apparaît pour la quatrième fois au programme des Jeux Olympiques d’été. Cette année-là, le tournoi ne concerne que trois équipes : la France, les États-Unis et la Roumanie. Pourquoi si peu ? Car les nations britanniques considèrent alors que le rugby est un sport d’hiver et que leurs joueurs n’auraient pas pu donner le meilleur d’eux-mêmes dans la douceur printanière. Même son de cloche pour les nations de l’Hémisphère Sud. Avec moins de challenge que prévu, la médaille d’or semble promise à la France, qui profite pour l’occasion d’un stade flambant neuf : le stade de Colombes. Lors du tournoi, les Roumains perdent leurs deux matches contre les Français et les Américains, ce qui fait du dernier match la manche décisive pour l’attribution du titre olympique.

Vue aérienne du stade de Colombes en 1924 © Agence Rol
Vue aérienne du stade de Colombes en 1924 © Agence Rol

Le dernier essai des Jeux Olympiques avant un bon moment

La finale tant attendue, France-États-Unis se déroule ainsi le 18 mai 1924 devant près de 20 000 personnes. Une affiche qui sonne comme un goût de revanche pour les Français, qui avaient perdu la précédente finale quatre ans plus tôt contre ces mêmes Américains (8-0). Mais de revanche, il n’y en aura pas, puisque l’équipe tricolore est à nouveau battue, cette fois sur le score de 17-3. Même le journal d’informations L’Excelsior reconnaît que “cette victoire fut largement méritée, car elle fut remportée par une équipe qui domina son adversaire dans tous les départements du jeu, et qui le fit de la façon la plus nette, la plus loyale, la plus correcte et la plus sportive”. Un commentaire qui ne fait à aucun moment mention de violences ou de coups défendus lors de la rencontre. Certes, il y a eu des blessures côté français, contraignant l’équipe à terminer en infériorité numérique, mais rien d’inhabituel compte tenu de l’intensité de ce sport. Et pourtant, ce France-États-Unis est reconnu comme un match sulfureux, à tel point qu’il s’agit du dernier match de rugby à XV dans l’histoire des Jeux Olympiques. À l’issue de cette finale, les compétitions de rugby sont en effet exclues des Jeux Olympiques et il faudra attendre 2016 pour que le ballon ovale fasse son grand retour à Rio, mais sous sa forme de rugby à VII.

Un spectacle indigne des Jeux dans les tribunes

Mais comment expliquer l’absence d’un sport aussi populaire ? La raison se trouve en fait… dans les tribunes. Devant la domination des Américains et les faits de jeu cruels comme les blessures des joueurs françaises, simplement vus comme des injustices, le public insulte l’arbitre et hue les joueurs américains. Pire encore, des bagarres éclatent entre supporteurs français et américains, faisant plusieurs blessés. Huit supporters américains trop enthousiastes devant la performance de leur équipe sont notamment frappés à coups de canne. Pour ne rien arranger, des sifflets couvrent la montée du drapeau américain après le match tandis que le cameraman qui tente de filmer la scène reçoit des cailloux. Ce qui devait être une fête sombre dans le chaos : 250 policiers protègent la sortie précipitée des joueurs forcément inquiets. “Nous avons vraiment cru qu’ils allaient nous lyncher”, expliquera l’Américain Norman Cleaveland. Bien que moins médiatisé que les matchs d’aujourd’hui, le triste spectacle n’échappe pas à la presse américaine, notamment le Chicago Tribune qui rajoute de l’huile sur le feu en expliquant que vestiaire des USA aurait été dévalisé. Cinq ans plus tôt, l’ancien joueur de rugby à XV Allan Muhr avait déclaré “c’est ce qu’on peut faire de mieux sans couteau ni revolver” en résumant un match déjà houleux entre les deux nations. Souvent associée à tort avec la finale de 1924, nul doute que cette phrase justifie à elle seule les raisons qui ont poussé à exclure le rugby des JO pendant près de 100 ans. Dans quelques mois, le stade de Colombes, désormais appelé stades Yves-du-Manoir, accueillera à nouveau la ferveur des JO, cette fois pour les épreuves d’hockey-sur-gazon. Pour un spectacle que l’on espère tout aussi mémorable, mais dans le bon sens du terme cette fois…

Un combat sur le terrain, mais moindre comparé à celui en tribunes © AP / Sipa
Un combat sur le terrain, mais moindre comparé à celui en tribunes © AP / Sipa

 

À lire également : Saviez-vous que ce stade emblématique de Paris avait été inauguré pour l’Exposition Universelle de 1937 ?

Image à la une : Stade Yves-du-Manoir © Paris 2024

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire