fbpx

La mort atroce du roi Henri II

tournoi-26-paris-zigzag
Par Leonard

Le 30 juin 1559 fut une date tragique dans l’histoire de la monarchie. Le roi Henri II (1519-1559) fut victime d’un accident gravissime, qui causera, quelques jours plus tard, sa mort. La journée avait pourtant si bien commencé… Retraçons ensemble cette histoire particulièrement morbide.

Organisation d’un tournoi près de l’hôtel des Tournelles

Pour célébrer deux prestigieux mariages, ceux de la sœur et de la fille du roi Henri II, une fête en grande pompe est organisée, non loin de l’hôtel des Tournelles. Comme il était de coutume à l’époque, un tournoi de joute, d’inspiration médiévale se tient. Le roi de France Henri II, en dépit de la prédiction de Nostradamus et d’un rêve prémonitoire de son épouse Catherine de Médicis, participe au dit tournoi… La légende raconte en effet que Catherine de Médicis aurait entendu, la veille des festivités : « Le lion jeune le vieux surmontera – En champ bellique par singulier duelle, – Dans cage d’or les yeux lui crèvera, – Deux classes une puis mourir mort cruelle. »

Après avoir fait montre de toute sa puissance face aux meilleurs cavaliers du royaume, Henri II accepte de se lancer dans un dernier jeu, contre l’avis de son épouse, afin d’impressionner sa maîtresse Diane de Poitiers. C’est lors de cette dernière joute que l’adversaire du roi, le duc de Montgomery, pointe accidentellement sa lance à travers le casque du roi Henri II. La lance en bois se loge profondément sous l’arcade sourcilière du souverain et le fait chuter : un accident rarissime et particulièrement douloureux.

tournoi-paris-zizag
@Gallica. Gravure de Jean-Jaques Perussin (XVIe siècle)

La terrible agonie du roi

L’agonie durera plusieurs jours. Malgré les soins apportés par le médecin du roi, Ambroise Paré, Henri II mourra des suites de ses blessures quelques jours après l’accident. Une infection de l’œil serait la cause de cette mort. Pour la petite histoire, les médecins du roi auraient tenté de s’entraîner à l’extraction de la lance sur des cobayes humains…. On aurait pour ce faire reproduit l’accident sur 5 malheureux condamnés à mort, avec des résultats peu probants.

mort-henri-II-paris-zigzag

Pour conjurer ce drame, la reine Catherine de Médicis, décida la destruction de l’hôtel de Tournelle et de ses jardins, les lieux de l’accident. Ce n’est que 46 ans plus tard, en 1605, que le roi Henri IV ordonna la reprise en main de cet espace, qui avait été jusque-là laissé à l’abandon et occupé ponctuellement par un marché aux chevaux et des duellistes, pour devenir la fameuse place des Vosges.

A lire également :
Henri IV a-t-il perdu la tête ?



Visite Guidée

Le Paris des francs-maçons

Je m'inscris

News populaire