fbpx

Connaissez-vous ce Cyclop de 22 mètres de haut qui se cache dans une forêt proche de Paris et qui fût créé par 2 illustres artistes ?

Le Cyclop à Milly-la-Forêt © Adagp, Paris, 2021 / Cnap / Photo : Patricia Lecomte
Par Sofiane

En se baladant dans les forêts franciliennes, on aime apercevoir de la verdure, quelques fleurs çà et là, pourquoi pas quelques champignons et de la mousse sur le tronc des arbres qui nous indique, telle une boussole, où se trouve le nord. Et puis, parfois, quelques installations viennent nous frapper et on se pose un instant, et on pense, et on pense…

NEWSLETTER

Une balade, une sculpture 

Un jour, on décide de se perdre dans l’Essonne, et on arrive à Milly-la-Forêt – grand lieu de villégiature où Jean Cocteau et Christian Dior ont séjourné. Alors on se met à penser à l’art en entamant notre balade dans les bois de la commune. Et puis, au loin, quelque chose brille. Ça réverbère le soleil. Entre quatre arbres se trouve, majestueux, un cyclope

Un détail du Cyclop © Régis Grman / CNAP
Un détail du Cyclop © Régis Grman / CNAP

Le Cyclop. C’est le nom de cette oeuvre monumentale. 22,50 mètres de haut, 350 tonnes. Acier. On la doit au couple d’artistes Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle, ainsi qu’à de nombreux amis du couple comme Arman, César, Eva Aeppli ou encore Daniel Spoerri. En tout, ce sont 17 artistes qui ont participé à sa construction. L’extérieur de cette sculpture l’ancre dans son environnement : des miroirs – idée de de Saint Phalle. Alors, le bois sublime s’y reflète et l’oeuvre est comme dissimulée : un arbre en pleine forêt, un arbre derrière un arbre. Il aura fallu 25 ans pour la terminer, entre 1969 et 1994. Inaugurée par François Mitterrand, elle est passée sous tutelle du ministère de la Culture au travers du Centre national des arts plastiques (CNAP) qui veille, encore aujourd’hui, à son maintien.

À lire également : Connaissez-vous ce personnage fantastique de Marcel Aymé ?

Un intérieur aux milles objets  

Subjugué, étonné, on se met à tourner autour de la sculpture pour la regarder sous tous ses angles. Devant, un seul oeil, et une langue toboggan de laquelle de l’eau glisse telle une petite cascade. À droite, l’Oreille, oeuvre réalisée et ajoutée par Bernhard Luginbühl qui, une fois le système activé, se met à osciller. En continuant notre tour, on découvre petit à petit sa structure, et surtout une porte à l’arrière, surplombée par un tuyau rappelant ceux du Centre Pompidou à Paris. À l’intérieur, de la magie…

L'oreille du Cyclop © Milly-la-Forêt Tourisme
L’oreille du Cyclop © Milly-la-Forêt Tourisme

Deux étages. Médusant. Au sol du rez-de-chaussée, un damier noir et blanc, mais surtout des miroirs collés aux murs qui, cette fois-ci, nous reflète tout en réverbérant les autres de l’autre côté de la pièce – des miroirs dans des miroirs, miroir magique, qui est la plus belle ? Au premier, l’organe vital de la bête. Une grande machine de la collection des Méta-Harmonie du sculpteur principal vient éveiller la bête en la faisant rugir grâce à des boules en inox traversant des tuyaux. Tout en haut, un petit théâtre automatique. Entre le mouvement Dada, le Nouveau Réalisme, l’Art cinétique et l’Art brut, c’est un véritable labyrinthe, un cabinet de curiosités qui se propose à tous et à toutes.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Essonne tourisme (@essonnetourisme)

À lire également : Mais quel est ce curieux édifice parisien ?

Une rénovation gigantesque

Fermée au public fin 2020, la sculpture gigantesque a subi de lourds travaux de restauration. Vivant dans la nature, habitant les bois, s’inscrivant durablement dans cet environnement organique, le cyclope doit faire face aux saisons, aux intempéries, et surtout aux plantes grimpantes le long de ses miroirs. En tout, de fut plus d’un an de restauration, supervisée par la CNAP, qui ont permis à ce monstre de retrouver sa splendeur et sa brillance. Un documentaire a ainsi été réalisé pour montrer ces travaux d’envergure sur cette oeuvre monumentale qui trône dans les bois de Milly-la-Forêt.

Le Cyclop
Le Bois des Pauvres, 91490 Milly-la-Forêt
Les samedis et dimanche du 1er avril au 5 novembre, de 10h30 à 18h30 (17h45 à partir du 29 octobre)
Les visites à l’intérieur valent 9€ par adulte, 6€ en tarif réduit
Plus d’info ici !

À lire également : Connaissez-vous la légende de ce manoir abandonné ?


NEWSLETTER

Photo en Une : Le Cyclop à Milly-la-Forêt © Adagp, Paris, 2021 / Cnap / Photo : Patricia Lecomte



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire