fbpx

Cette sublime bastide royale du 13e siècle avec sa place aux 47 arcades est l'un des Plus Beaux Villages de France

Arcades de la place centrale de Sauveterre-de-Rouergue © AdobeStock_ MIMOHE
Par Melina

Après Saint-Eulalie d’Olt et sa sublime église romane du XIe siècle, le magnifique village médiéval de Najac, surplombant la forêt, ou encore l’étonnant village troglodytique de Peyre, face au plus haut viaduc du monde, c’est une nouvelle halte dans le département français qui compte le plus de villages classés parmi les Plus Beaux Villages de France que nous vous proposons. Une superbe bastide royale du 13e siècle au charme incroyable !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Une bastide royale parfaitement conservée

Bienvenue en région Occitanie, dans le département de l’Aveyron, riche en trésors, et plus précisément sur le plateau du Ségala, une région naturelle de France qui s’étend dans l’ouest du département de l’Aveyron, et dans le nord du Tarn, surnommée ” le pays des cent vallées”. Avec ses rues en quadrillage régulier, ses maisons à pans de bois et toit de lauze, ses ponts suspendus et ses vestiges de fortifications, cette charmante bastide érigée à la fin du 13e siècle entre Rodez et Albi n’a pas volé sa place dans le classement des Plus Beaux Villages de France.

Place des arcades de Sauveterre-de-Rouergue © Flickr M Angeles
Place des arcades de Sauveterre-de-Rouergue © Flickr M Angeles
Sauveterre-de-Rouergue et sa collégiale © AdobeStock_ B. Piccoli
Sauveterre-de-Rouergue et sa collégiale © AdobeStock_ B. Piccoli

Son patrimoine exceptionnellement bien préservé en fait un véritable chef d’œuvre  qui nous plonge au cœur du Moyen-Âge. Elle a en effet conservé son plan originel en damier de 1281, date à laquelle le roi Philippe III le Hardi chargea Guillaume de Mâcon, sénéchal de Rouergue, de bâtir cette nouvelle ville pour en faire un centre administratif, juridique, artisanal et commercial. Elle s’organisa autour d’une grande place carrée bordée de quarante-sept arcades avec, en son centre, un puits et une croix en fer forgé de 1782. On peut encore y admirer de jolies maisons à pans de bois ou en pierres de style Renaissance, disposant pour beaucoup d’encorbellements.

http://bit.ly/visitespariszigzag

Une cité d’artisans

L’entrée dans la cité se faisait alors par quatre portes fortifiées, dont deux subsistent, avec leurs tours et leurs douves qui défendaient autrefois l’accès aux quatre quartiers de la bastide, pour la plupart occupés par des artisans : forgerons, vignerons, menuisiers, cardeurs, drapiers, chapeliers… Des commerçants et artisans d’art qui, pour beaucoup, s’installèrent autour de la grande place des Arcades, qui avait pour vocation d’accueillir des foires et marchés, et dont les activités firent la prospérité de la ville jusqu’au 16e siècle. Une tradition coutelière se développa notamment dès la fin du Moyen-Âge. Vers 1425, la ville comptait ainsi une trentaine de forgerons-couteliers, dont la production était aussi bien écoulée dans les environs que sur les foires lointaines de Toulouse, Montpellier, ou même Genève !

Porte Saint-Christophe de Sauveterre-de-Rouergue © Flickr Michel CIRODDE ex Eddoric71
Porte Saint-Christophe de Sauveterre-de-Rouergue © Flickr Michel CIRODDE ex Eddoric71

Une prospérité dont témoigne la collégiale Saint-Christophe, construite au début du 14e siècle. Ornée de dorures et riche d’un mobilier des 16e, 17e et 18e siècles, cette église paroissiale de type gothique méridional est inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1999. Cette belle bâtisse en pierre de taille possède notamment d’élégantes stalles Renaissance en bois ouvragé et un remarquable retable baroque à deux étages.

Sauveterre-de-Rouergue, une destination entre architecture et nature

Le changement des axes commerciaux, les épidémies de peste et les mutations technologiques, avec notamment l’apparition du haut-fourneau dans le Nord de la France, entraînèrent le déclin de l’industrie coutelière dès le 16ème siècle. Pour autant, Sauveterre-de-Rouergue connaît depuis une quarantaine d’année un regain de son artisanat d’art, dont le savoir-faire est valorisé par son Pôle des métiers d’art qui regroupe au sein de l’Association Art et Savoir-faire des artisans de domaines variés à travers une trentaine d’ateliers.

Céramiste, artiste-peintre, potier, ébéniste, photographe, artiste-verrier, musicien, tailleur de pierre… participent ainsi aujourd’hui au dynamisme de la ville. Ce qui a d’ailleurs valu à Sauveterre-de-Rouergue le label Ville et Métiers d’Art. Comme dans beaucoup de villes médiévales, les rues de la bastide portent d’ailleurs le nom de métiers, comme la rue des Forgerons !

Sous les arcades à Sauveterre-de-Rouergue © PJCECC

Les amoureux de nature ne seront toutefois pas en reste car Sauveterre-de-Rouergue est encerclée de collines et monts vallonnés ou serpentent de nombreux ruisseaux et rivières. Ainsi, sur le plateau de Lézert qui s’étend autour de la ville, on peut profiter de panoramas verdoyants et apaisants. Ce petit bourg de 800 habitants mérite donc une halte lors d’un passage dans la région.

À lire également : Cette cité médiévale du XIIème siècle dispose d’incroyables reliques du moyen-âge et d’une forteresse imprenable…

Photo en Une : Arcades de la place centrale de Sauveterre-de-Rouergue © AdobeStock_ MIMOHE

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Mélina Hoffmann



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire