Les 5 places royales de Paris

11 juillet 2018

Place des Vosges

Paris regorge de places en tous genres : des places bucoliques aux airs de centre de village, d’immenses esplanades établies pour aérer Paris, et de toutes petites placettes réduites à quelques mètres carrés. Et puis, on retrouve quelques places richement décorées qui nous rappellent le faste et la démesure des souverains français. Au nombre de 5, ces places sont dédiées à un roi ou commandées par lui pour célébrer son royaume et ses victoires. Découvrons ensemble les 5 places royales de la capitale.

La place de la Concorde

Dédiée à Louis XV, la place de la Concorde est la plus grande place de la capitale et la deuxième de France, derrière celle des Quinconces à Bordeaux. Sous la Révolution, cette place – alors dénommée place Louis XV – est débaptisée et prend le nom de place de la Révolution. C’est ici que sera établie, sous la Terreur, la guillotine maniée par le bourreau Sanson. Seront exécutés sur cette place les principaux opposants du régime révolutionnaire et la famille royale, dont Louis XVI et Marie-Antoinette. Quelques mois plus tard, en 1795, le Directoire décide de nommer la place « de la Concorde » pour marquer la réconciliation des Français après le sanglant épisode de la Terreur.

Place de la Concorde

La place Vendôme

Située au nord du jardin des Tuileries, la place Vendôme est l’antre parisien du luxe et de la joaillerie. Symbole incontournable de la capitale, elle tient son nom de l’Hôtel de Vendôme qui se trouvait là et a été voulue par Louis XIV pour aérer la capitale. Cette grande place devait être entourée d’une dizaine d’édifices publics tels qu’une bibliothèque royale, des académies royales ou un hôtel de la Monnaie, mais ce projet pharaonique, trop cher, ne verra jamais le jour. Les édifices publics seront ainsi remplacer par les luxueux hôtels particuliers aux façades rigoureusement identiques que l’on connait aujourd’hui.

Place Vendöme

La place des Vosges (ancienne place royale)

Très justement considérée comme l’une des plus jolies de la capitale, la place des Vosges est la plus ancienne place monumentale de la capitale. Elle voit le jour en 1605 sous le règne d’Henri IV et est sommairement nommée place royale. Après avoir connu plusieurs autres noms au rythme de l’histoire de France, la place sera finalement nommée en l’honneur du département lorrain en 1800. La raison ? Le département est le premier à s’acquitter de la totalité de contributions demandées par le Consulat. Pour lui rendre hommage, Napoléon donna donc ce nom à l’ancienne place royale !

Place des Vosges

La place des Victoires

Cette place circulaire située à deux pas du Palais-Royal nous vient, comme la place Vendôme, d’une idée de Louis XIV. Ce dernier souhaitait en effet construire une place qui, comme son nom l’indique, mettrait à l’honneur ses victoires militaires. Avant d’accueillir la statue équestre de Louis XIV qui trône aujourd’hui en son centre, la place était parée d’une première statue du Roi-Soleil déboulonnée à la Révolution, puis, en pleine égyptomanie parisienne, d’une pyramide en bois.

Place des Victoires

La place Dauphine

Cette place, qui a la forme d’un triangle isocèle, ne possède pas de statue et n’est pas à proprement parler une place royale : elle a en effet été édifiée, non pas pour un roi, mais pour le fils d’un roi, le dauphin Louis, fils d’Henri IV. Mais puisque ce dernier deviendra le roi Louis XIII quelques années plus tard, on peut tout de même la considérer comme une place royale ! D’ailleurs, le statue de son père Henri IV, située sur le Pont-Neuf, regarde en direction de la place Dauphine et semble surveiller les lieux…

Place Dauphine