Tournage devant l'Opéra Garnier

Paris et le cinéma, c’est une histoire d’amour qui fonctionne plutôt bien depuis plus d’un siècle. Qu’ils soient français ou étrangers, nombreux sont les réalisateurs à avoir posé leurs caméras dans la Ville Lumière. Entre les monuments mythiques et les endroits insolites, Paris est l’une des villes les plus filmées au monde : on estime qu’une dizaine de tournages a lieu chaque jour à Paris et, en 2019, la capitale française a accueilli les caméras de 1 066 productions (films, clips musicaux, fictions TV,…) et 103 longs-métrages. Si toutes ces productions ne font pas de Paris leur véritable star, les films que l’on va vous faire découvrir l’ont fait ! Tour d’horizon.

Panorama pendant l’ascension de la Tour Eiffel (1897)

Cet document est historique puisqu’il s’agit de l’un des premiers films à mettre en avant la Tour Eiffel. Une oeuvre que l’on doit à Louis Lumière, en 1897. La célèbre tour découvre les joies d’être une star de cinéma, elle qui n’a alors que 8 ans d’existence au moment de ce tournage. Le documentaire montre le panorama du palais du Trocadéro pris depuis un des ascenseurs de la tour Eiffel. La caméra est posée à l’intérieur de la tour et c’est pourquoi les poutres métalliques sont visibles au premier plan.

 

 

 

La Traversée de Paris (1956)

Comment était la vie à Paris sous l’Occupation ? Un sujet délicat mais parfaitement retranscrit dans ce film de 1956, où deux hommes risquent leur vie pour livrer du porc de l’autre côté de Paris. Quand ces deux hommes sont Jean Gabin et Bourvil, cela donne forcément une oeuvre de qualité. Si l’on rajoute Louis de Funès et la ville de Paris, cela devient à coup sûr un film culte du cinéma français.

 

 

 

Peur sur la ville (1975)

Dans les années 70, Jean-Paul Belmondo connaît sans doute la période la plus prolifique de sa carrière et tourne pas moins d’une dizaine de films. C’est à cette période que “Bébel” forge sa légende. Il joue des rôles physiques et se distingue en exécutant lui-même la plupart de ses cascades. C’est le cas dans Peur sur la ville, où il saute de toits en toits parisiens et poursuit un malfaiteur sur le toit du métro et le pont Bir-Hakeim. Autant de cascades qui, en plus du talent de Belmondo, nous permettent d’admirer Paris et ses différents quartiers.

 

 

 

Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain (2001)

C’est LE film culte de toute une génération. Petit ou grand, on a tous vu ou entendu parler d’Amélie Poulain. Ce conte moderne est l’un des films français les plus populaires, dont la renommée atteint même nos compères américains. En plus d’Audrey Tautou, l’autre star du film est sans aucun doute Montmartre. Du Sacré-Cœur à la place des Abbesses, on redécouvre le quartier avec poésie.

 

 

 

Paris, je t’aime (2006)

Plus qu’une oeuvre, ce long-métrage est surtout une déclaration d’amour à notre belle capitale. Pendant 1h50, ce film à sketchs rend hommage à 18 des 20 arrondissements de la capitale. Les plus beaux quartiers de Paris sont ainsi conviés, tels que les quais de Seine, la Tour Eiffel ou encore le Marais. L’autre point fort, c’est son casting international. De Natalie Portman à Gérard Depardien, en passant par les frères Coen et Alfonso Cuaron, plus d’une quinzaine de nationalités différentes rendent hommage à la Ville Lumière.

 

 

 

Inception (2010)

Si vous n’avez pas tout compris au scénario d’Inception, on ne peut pas vous en vouloir. En revanche, s’il est un sujet qui met tout le monde d’accord, c’est que les quelques scènes qui ont lieu à Paris témoignent du génie visuel de Christopher Nolan. À la vue des bâtiments haussmanniens s’imbriquant les uns sur les autres et du pont de Bir-Hakeim semblant se prolonger à l’infini, on comprend aisément pourquoi Paris est envoûtant.

 

 

 

Minuit à Paris (2011)

En 2011, l’un des plus grands réalisateurs du 20e siècle, Woody Allen, choisit de rendre hommage à l’une des plus belles villes au monde, Paris. Si le film compte des acteurs prestigieux tels qu’Owen Wilson ou Marion Cotillard, une fois encore, la véritable star du film est Paris. Comme le nom l’indique, c’est donc à partir de minuit que la ville devient magique. Avec le héros, on replonge dans le Paris des Années Folles, de la Belle Epoque et l’on se prend à croiser d’illustres personnages tels qu’Ernest Hemingway ou Salvador Dali.

 

À lire également :
Le bistrot le plus cinématographique de Paris
Paris pour les passionnés de cinéma

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités